-- -- -- / -- -- --
Culture

Aujourd’hui, et demain au TNA, spectacle des derviches tourneurs soufis

Aujourd’hui,  et demain au TNA, spectacle des derviches tourneurs soufis

Une rencontre avec les médias, présidée par M. Nazih Berramdane, secrétaire général de l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel, a eu lieu hier à Dar Abdeltif pour tracer les grandes lignes des activités qui vont marquer la célébration des dix ans de la création de cette institution et des trois cents ans de la construction de ce lieu magique qu’est Dar Abdeltif.

Le programme de ces activités est prévu aujourd’hui et demain, les 8 et 9 septembre, au TNA, avec le spectacle spirituel présenté par les derviches tourneurs de la ville de Konya, issus de la province de l’Anatolie en Turquie.

C’est un voyage en pleine spiritualité, riche en émotions, symbolisant l’amour, la tolérance et la foi en Dieu. Les activités vont se prolonger dans les espaces somptueux et ombragés de Dar Abdeltif, du 10 au 15 septembre, avec des conférences, des projections de films, des expositions. Parmi ces dernières, une exposition de calligraphie restera présente jusqu’à la fin de ce mois.

Dans ce programme d’activités commémorant les dix ans de la création de l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel et les trois cents ans de l’édification de Dar Abdeltif, on note, la conférence d’un expert, dans l’agencement des jardins, qui décrira les joyaux de la nature boisée de Dar Abdeltif.

Une autre conférence, celle-ci animée par une descendante de la famille Abdeltif, parle, en sa qualité d’architecte, du super-raffinement des lignes architecturales de cette magnifique résidence qu’est Dar Abdeltif, laquelle suscite l’émerveillement de tous les visiteurs.

Cette célèbration sera donc, pendant une semaine, un moment fort dans la vie culturelle de la capitale, qui permettra de retracer les réalisations effectuées au cours des dix années de présence de l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel, laquelle souhaite, comme l’indique son secrétaire général Nazih Berramdane, diversifier ses sources de financement.

« Des institutions privées obtiennent des rentrées financières remarquables pour les spectacles qu’elles organisent. L’AARC devra aussi veiller à obtenir de tels résultats pour mener à bien ses missions au service du secteur public et à la satisfaction du citoyen algérien », a tenu à souligner ce Nazih Berramdane dans sa conférence de presse.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email