-- -- -- / -- -- --
Nationale

«Aucune solution en perspective pour l’heure», selon le syndicat

«Aucune solution en perspective pour l’heure», selon le syndicat

Au treizième jour de grève, les fonctionnaires du Trésor et du contrôle financier de la wilaya de Tizi Ouzou sont toujours dans l’expectative ; en d’autres termes, aucune solution en perspective pour l’heure. C’est ce que nous a affirmé hier le coordinateur du syndicat du Trésor, Mahdi Sidhoum, que nous avons saisi sur cette action de protestation déclenchée le 18 mars.

Notre interlocuteur n’a pas caché sa déception sur « les promesses toujours non tenues de la tutelle ». « La dernière fausse promesse, souligne M. Sidhoum, remonte au 24 de ce mois à l’occasion des discussions qui ont eu lieu au bureau même du wali de Tizi Ouzou entre une délégation du ministère des Finances et nous, les représentants des travailleurs grévistes. »

Selon les assertions du coordinateur du syndicat du Trésor, la délégation dépêchée par la tutelle à Tizi Ouzou en vue de tenter de désamorcer la situation s’est engagée à envoyer dans les plus brefs délais un écrit aux grévistes où il serait question de considérer un minimum d’acquis.

« Hélas, se désole Mahdi Sidhoum, jusqu’au jour d’aujourd’hui, pas le moindre écrit ne nous est parvenu ; c’est pourquoi de notre côté, nous avons décidé de pas lâcher du lest. » Les mots « les plus brefs délais » ont aussi leur signification pour les fonctionnaires du Trésor et du contrôle financier, signifiant un délai ne dépassant pas 48 heures.

A la question de connaître un tant soit peu les répercussions de cette grève, notre interlocuteur n’a pas caché que si la tutelle persiste dans sa « fuite en avant, la situation sera difficile pour toutes les personnes dont les mandats et les créances passent par l’administration du Trésor à l’instar des fonctionnaires de la wilaya, des daïras, des communes, des entreprises économiques et commerciales, des moudjahidine, des veuves de chouhada, etc ».
Il va sans dire que les grévistes eux-mêmes seront pénalisés par ce mouvement de grève.

A noter enfin que nonobstant cette situation que l’on peut qualifier de « difficile et incertaine », Mahdi Sidhoum n’a pas caché que si la tutelle revenait à de meilleurs sentiments, les usagers du Trésor ne subiraient aucun désagrément « car nous sommes prêts à travailler même les week-ends pour être à jour ».

Toutefois, l’urgence se fait sentir. En effet, les fonctionnaires de l’administration civile ont l’habitude de percevoir leurs salaires le I5e jour de chaque mois.
Et pour être dans les délais, il faut vraiment travailler dur ; et tout en considérant que le feu vert est donné dans ce sens. Or, ce n’est malheureusement pas le cas. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email