-- -- -- / -- -- --
Monde

Aucune preuve que le coronavirus est originaire de Wuhan

Aucune preuve  que le coronavirus est originaire de Wuhan

Le 8 avril, un article intitulé « Phylogenetic network analysis of SARS-CoV-2 genomes » a été publié dans le magazine scientifique « Proceedings of the national academy of sciences of the United States of America » . Cette thèse a été élaborée par une équipe composée de chercheurs allemands et britanniques, sous la direction de Peter Forster, docteur honoris causa de l’Université de Cambridge au Royaume-Uni.

Interviewé par la chaine CGTN, par vidéotéléphone pour lui demander des explications sur le contenu de ses recherches, le docteur Peter Forster a indiqué que l’objectif de cette recherche est de déterminer « le type du virus d’origine » à savoir le Covid-19.

Il affirmé que les chercheurs ont analysé 160 données du génome de SARS-Cov-2 datées du 24 décembre 2019 au 4 mars 2020, et ont découvert 3 principales variantes de SARS-Cov-2, et les ont nommées respectivement type A, type B et type C, en fonction de leur variation en acide aminé.

Selon lui, quand l’épidémie de COVID-19 s’est manifestée à Wuhan, le génome découvert en premier était juste du type B, et les chercheurs ont pensé par erreur qu’il s’agissait du virus d’origine. En fait, ce n’est pas correct. Le type A, serait le virus d’origine, et pourtant, à Wuhan, la présence du virus de type A était très rare, alors que le virus de type B était le plus répandu lors du pic de l’épidémie à Wuhan. Nous savons aussi que le virus de type B a ensuite muté en type C.

Par conséquent, le génome viral prélevé à Wuhan le 24 décembre 2019 ne peut pas révéler exactement l’origine de l’épidémie, a-t-il assuré.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email