Au moins 1 200 morts dans un violent séisme en Turquie et en Syrie – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Monde

Au moins 1 200 morts dans un violent séisme en Turquie et en Syrie

Au moins 1 200 morts dans un violent séisme en Turquie et en Syrie

Un séisme de magnitude 7.8 a frappé le sud de la Turquie et la Syrie voisine, faisant plus de 1 200 morts au total et des milliers de blessés. Les dégâts sont considérables et plusieurs pays dont l’Algérie ont déjà proposé ou envoyé de l’aide d’urgence.

Ce 6 février, un violent séisme, de magnitude 7.8, a frappé le sud de la Turquie ainsi que la Syrie. Selon les derniers bilans provisoires annoncés, les autorités turques ont fait état de 284 morts dans le pays, tandis que la Syrie a annoncé que 237 personnes avaient perdu la vie.  En Turquie, plus de 2 300 personnes ont été blessées dans sept provinces différentes, d’après les premières données de l’agence gouvernementale de gestion des catastrophes (Afad), qui dénombre près de 1 800 immeubles effondrés.

Plus de 600 personnes ont été blessées en Syrie, selon les autorités, évoquant plusieurs villes dont Alep, dans le nord du pays, mais aussi Hama (centre), ainsi que Lattaquié et Tartous, sur la côte méditerranéenne. Selon les images diffusées par les médias turcs et syriens, mais également sur les réseaux sociaux, de nombreux bâtiments se sont effondrés, parfois plusieurs heures après le séisme. Des infrastructures telles que l’aéroport d’Antioche ont été endommagées. Côté turc, une série d’aéroports sont également touchés.  D’autres vidéos montrent l’ampleur de la catastrophe, dans la ville turque de Kahramanmaras. Plusieurs gazoducs alimentant la région ont été endommagés, privant les provinces de Hatay, de Kahramanmaras et de Gaziantep de gaz, selon l’organisme public Botas, alors que des intempéries, y compris des chutes de neige, affectent plusieurs régions.

Selon l’institut sismologique américain USGS, le tremblement de terre a eu lieu à 4h17 locales (1h17 GMT), à une profondeur d’environ 17,9 kilomètres.  L’épicentre se situe dans le district turc de Pazarcik, dans la province de Kahramanmaras (sud-est), à 60 km environ à vol d’oiseau de la frontière syrienne. Ce séisme est le plus important en Turquie depuis le tremblement de terre du 17 août 1999, qui avait causé la mort de 17 000 personnes, dont un millier à Istanbul. La Turquie est située sur l’une des zones sismiques les plus actives du monde. Les secousses, ressenties dans tout le sud-est du pays, ont également été ressenties au Liban et à Chypre, selon des correspondants de l’AFP, ainsi qu’au Kurdistan irakien dans le nord du pays à Erbil et Douk. Plus de 50 répliques du séisme ont été enregistrées, selon l’Afad. «Toutes nos équipes sont en alerte. Nous avons émis une alarme de niveau quatre. C’est un appel y compris à l’aide internationale», a annoncé le ministre turc de l’Intérieur Süleyman Soylu sur la chaîne Haberturk. Du côté syrien, le président Bachar al-Assad a réuni en urgence le Conseil des ministres afin d’organiser les secours, rapporte l’agence Sana.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email