Défilé militaire du 5 juillet  : Le monde en émerveillement  – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Défilé militaire du 5 juillet  : Le monde en émerveillement 

Défilé militaire du 5 juillet  : Le monde en émerveillement 

Soixante ans, jour pour jour, après la fin de la guerre de libération, l’Algérie a tenu à organiser pour l’occasion la plus grande parade militaire de son histoire, exposant ses équipements militaires importants, et ce sous le regard de plusieurs chefs d’Etat africains et responsables arabes.

Un événement grandiose qui a été suivi de près par la presse étrangère. S’agissant de la presse française, cette dernière s’est focalisée notamment sur les relations franco-algériennes. Il s’agit, selon Jeune Afrique, d’un premier grand défilé militaire public depuis près de trente ans. « Après plus de trois décennies de discrétion sur son arsenal militaire, l’Algérie a organisé, ce 5 juillet, une imposante parade militaire publique pour marquer le 60e anniversaire de son indépendance (5 juillet 1962).

Pour plusieurs générations qui n’ont jamais assisté à ce type de défilé – qui se déroule habituellement dans les casernes –, ce fut un événement », lit-on sur le site d’information. « La dernière exhibition publique de ce type remonte à 1989, après l’ouverture politique post-octobre 1988. Pendant la décennie noire, l’organisation de parades militaires n’était plus possible, notamment du fait de l’engagement de l’armée dans la lutte contre le terrorisme », ajoute le site d’information.

Le Point.fr a intitulé son reportage « 60e anniversaire de l’indépendance : imposant défilé militaire à Alger », insistant sur le fait que la célébration de ce 60e anniversaire était une démonstration de force militaire dans un contexte de tensions avec le voisin marocain.

Pour sa part, la RFI.fr a qualifié le défilé organisé à l’occasion des 60 ans de l’indépendance d’« historique ».
« L’Algérie a célébré en grande pompe le 60e anniversaire de son indépendance ce mardi 5 juillet. Après avoir déposé une gerbe au sanctuaire des Martyrs à Alger, le président Abdelmadjid Tebboune a passé en revue des unités de plusieurs services de sécurité avant de donner le coup d’envoi d’un défilé militaire d’une ampleur inédite », lit-on dans l’article, qui souligne la présence de plusieurs chefs d’Etat à l’événement, et l’absence d’Emmanuel Macron, qui a tenu à adresser une lettre à son homologue algérien.

Le président français appelle, dans sa lettre, au renforcement des liens entre la France et l’Algérie et dit son engagement à poursuivre la démarche de « reconnaissance de la vérité » et de « réconciliation des mémoires ».
Le site électronique français est revenu sur les relations franco-algériennes qui restent, selon lui, soumises régulièrement à des « soubresauts ».

Pour sa part, France 24.com a axé sur les relations qu’il qualifie de « tendues » avec la France, malgré les gestes symboliques d’Emmanuel Macron. France 24.com estime que les tensions restent vives entre les deux pays. Le site est revenu également sur les gestes d’Emmanuel Macron qui « s’efforce, depuis son élection, d’apaiser les mémoires avec une série de gestes symboliques ».

L’agence Anadolu aa.com.tr turque n’a pas manqué de suivre l’événement. Elle a qualifié la parade militaire d’« exceptionnelle », passant en revue le défilé depuis son commencement, tôt le matin, jusqu’à la clôture. L’agence est également revenue sur l’allocution du président de la République. « Pourquoi c’est important ?», s’est interrogé le Progres.fr dans son article, dans lequel il fait un petit rappel de l’histoire et de ses conséquences politiques entre les deux pays aujourd’hui. Le site est également revenu sur les accord d’Evian

La presse espagnole a, pour sa part, exprimé sa stupéfaction devant les immenses festivités en Algérie et son éblouissant défilé militaire pour célébrer le 60e anniversaire de l’indépendance. La presse espagnole a parlé de puissance militaire qu’a voulu montrer l’Algérie à travers « un grand spectacle comme jamais vu auparavant depuis la fin des années 1980 », lit-on dans la presse espagnole, soulignant que l’Algérie a envoyé deux messages forts, dans un contexte de tension régionale et en pleine crise diplomatique avec l’Espagne », a-t-elle ajouté.

Pour la presse espagnole, le premier message international lancé à travers cet événement est d’informer les ennemis de l’Algérie que son armée est équipée des dernières armes. Le deuxième message, a-t-elle poursuivi, en interne, est de donner une image d’unité et de cohésion entre les Algériens. Les mêmes sites d’information ont affirmé que « le spectacle avait été soigneusement organisé dans le but d’être le plus grand de tout le Continent africain ».

L’influence de l’Algérie sur les questions régionales évoquée

Le site libanais Almayadeen.net souligne que la célébration du 60e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie va au-delà de ses messages purement militaires, « bien que les dirigeants algériens aient élevé le plafond en affichant leurs armes avancées sous le regard du monde entier, mais le spectacle recentre la position centrale de l’Algérie et son influence sur les questions régionales, en particulier la cause palestinienne, qui est aussi la cause du peuple algérien et de ses gouverneurs, notamment à travers son refus catégorique de normalisation avec Israël ».

La question du partenariat avec la Syrie figure également parmi les préoccupations de l’Algérie, dont la dernière fut l’appel à revoir la Syrie reprendre son siège au sein de la Ligue arabe. Le site d’information a tenu à faire savoir que l’Algérie a, encore une fois, prouvé son rôle pivot au sein du Continent africain, notamment en Afrique du Nord, à travers un partenariat stratégique avec la Tunisie, son soutien à une solution pacifique et au dialogue en Libye, et son refus de la pénétration israélienne dans le Continent brun, jouant un rôle important dans le rejet de l’adhésion de Tel-Aviv à l’Union africaine.

Outre le rôle central, ajoute Elmayadeen.net, politique et militaire, un rôle économique important pour l’Algérie émerge, coïncidant avec l’émergence de la crise énergétique mondiale, à la lumière des discussions sur le rôle du gaz et du pétrole algériens dans la sécurisation du déficit d’approvisionnement énergétique en Europe.

La presse arabe, notamment au Proche-Orient et dans le Golfe arabique, s’est beaucoup intéressée à ce défilé de l’ANP. Certains annoncent qu’il s’agit pour eux d’une réelle découverte. Elle n’a pas manqué de relever des messages codés à l’endroit de certaines parties connues pour leurs politiques de belligérance et de déstabilisation dans le monde arabe.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email