Attentat terroriste au cœur d'Ankara : L’Algérie condamne fermement – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Attentat terroriste au cœur d’Ankara : L’Algérie condamne fermement

Attentat terroriste au cœur d’Ankara : L’Algérie condamne fermement

L’Algérie a condamné fermement l’attentat terroriste qui a ciblé, ce dimanche, le siège du ministère de l’Intérieur dans la capitale turque Ankara, assurant la Turquie de sa pleine solidarité. C’est ce qu’indique, ce dimanche, un communiqué de la Présidence de la République.

L’attentat suicide s’est produit ce dimanche matin devant d’entrée de la Direction Générale de la Sécurité du ministère de l’Intérieur, située au cœur de la capitale turque, Ankara. Le ministère turc de l’Intérieur a indiqué que deux policiers ont été légèrement blessés dans l’attaque perpétrée par « deux terroristes », dont l’un « s’est fait exploser » et l’autre a été « neutralisé ».

« L’Algérie condamne fermement l’attentat terroriste odieux qui a ciblé le siège du ministère de l’Intérieur dans la capitale turque Ankara, dans lequel deux officiers de police ont été blessés dans l’exercice des missions du devoir national », lit-on dans le communiqué.

Selon la même source, l ‘Algérie réaffirme sa pleine solidarité avec la Turquie, pays frère, suite à cet attentat terroriste perfide, et appelle à la nécessaire conjugaison des efforts régionaux et internationaux pour faire face au terrorisme, sous toutes ses formes, et mettre fin à ses pratiques visant la déstabilisation des Etats », ajoute la même source.

Notant que le quartier visé par cette attaque suicide abrite de nombreux ministères en plus du parlement qui doit ouvrir dans la journée sa nouvelle session de travail et devant lequel le chef de l’Etat, Recep Tayyip Erdogan, devrait prendre la parole, selon des médias turcs.

Il est à rappeler que la Turquie a été la cible d’une attaque terroriste en novembre 2022. Une forte explosion avait retenti à Istanbul, principale ville et capitale économique du pays. Six personnes avaient perdu la vie et 81 avaient été blessées.

Si l’attaque n’a pas été revendiquée, les autorités turques avaient accusé les Kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), considérés comme une organisation terroriste par Ankara et ses alliés occidentaux, dont les États-Unis et l’Union européenne.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email