-- -- -- / -- -- --
Nationale

Attaque terroriste à Tunis : Le tourisme ciblé

Attaque terroriste à Tunis : Le tourisme ciblé

La Tunisie a encore une fois été frappée durement hier par le terrorisme. Un bilan de 22 morts « au moins » selon ce qui a été rapporté par plusieurs médias en ligne au moment où nous mettons sous presse. C’est le musée Bardo, dans le voisinage du Parlement, qui a été ciblé.

Dix-huit touristes étrangers et deux Tunisiens dont un policier ont trouvé la mort sous les balles des criminels qui ont été à leur tour abattus lors de l’intervention des forces de sécurité. Effroi en Tunisie, onde de choc dépassant bien entendu les frontières…

Solidarité de l’Algérie

En plus des personnes assassinées, plusieurs personnes ont été blessées lors de l’attaque barbare non encore revendiquée dans les premières heures ayant suivi la libération de plusieurs otages grâce à l’intervention des forces de spéciales tunisiennes. Selon les propos du Premier ministre Habib Essid rapportés par Rfi, les touristes qui ont perdu seraient de nationalité, espagnole, italienne, polonaise, allemande.

L’Algérie a condamné fermement ce nouvel attentat contre des civils dans un pays voisin : « L’Algérie condamne énergiquement l’attaque terroriste perpétrée mercredi contre le musée du Bardo à Tunis et exprime sa solidarité absolue et inconditionnelle avec ce pays voisin(…) cette tentative désespérée qui, en aucun cas, n’atteindra l’objectif recherché par les auteurs et commanditaires de déstabiliser la Tunisie sœur et attenter sa sécurité ni n’entamera la détermination des toutes les composantes de la société tunisienne unie et solidaire(…)

L’Algérie qui a de tout temps soutenu les frères en Tunisie et les a aidés pour sortir de la crise est aujourd’hui, plus que jamais, disposée à poursuivre son soutien aux efforts des autorités tunisiennes pour faire face à tous les défis, y compris sécuritaires et avant tout pour éradiquer le terrorisme » a-t-on ou lire dans communiqué du Ministère des Affaires étrangères.

La France aussi…

De l’autre coté de la Méditerranée, c’est le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius a été parmi les premiers officiels étrangers à réagir d’après le communiqué qui nous est parvenu : « J’ai appris avec consternation l’attentat qui vient de frapper Tunis et la prise d’otages.

Le bilan est très lourd. Je suis en contact direct avec notre ambassade à Tunis, et le centre de crise et de soutien du Quai d’Orsay est mobilisé. Je veux dire aux familles et aux proches des victimes, aux autorités tunisiennes, au peuple tunisien tout entier l’amitié profonde et la solidarité de la France.

Le terrorisme touche aujourd’hui – et ce n’est pas un hasard – un pays qui représente l’espoir dans le monde arabe. L’espoir de paix, l’espoir de stabilité, l’espoir de démocratie. Cet espoir doit vivre. »
Une réaction très politique dans un contexte de crise libyenne aggravée par le truchement du terrorisme et qui déteint tragiquement sur la sécurité intérieure de la Tunisie.

Tourisme contre terrorisme

Le sang n’a pas encore séché et les familles n’ont pas encore pu enterrer ni rapatrier les corps des victimes que ses commentaires, parfois indécents, fusent à travers des articles de journaux ou des réactions d’internautes sur les réseaux sociaux. 

Unanimes sur les impacts de cet attentat de trop, la majorité d’entre eux pensent que le tourisme en Tunisie vient de recevoir un coup fatal après une laborieuse reprise depuis les troubles de la Révolution du Jasmin. Le terrorisme a donc atteint son objectif.

Provoquer la psychose dans un pays qui a pourtant courageusement affronté l’extrémisme et notamment le radicalisme religieux devenu le carburant de la violence dans nombre de pays. En ciblant un secteur d’activité économique très important pour la Tunisie. Faudra-t-il que les Algériens – qui ont su, avant tous et dans l’isolement, surmonter l’épreuve du genre et vaincre le terrorisme- se rendent de nouveau massivement vers le territoire tunisien à la prochaine saison estivale ?

Gageons que d’aucuns y pensent déjà quand les professionnels algériens de l’antiterrorisme s’affairent eux, à mieux appuyer encore les frères tunisiens dans leur lutte contre la bête immonde. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email