-- -- -- / -- -- --
Nationale

Attaque de Nice: l’avocate Myriam Bellazouz cinquième victime

Attaque de Nice: l’avocate Myriam Bellazouz cinquième victime

Une cinquième algérienne, l’avocate Myriam Bellazouz, 29 ans, fait partie des victimes de l’attentat de Nice. Le 14 Juillet, Myriam et sa mère étaient venues assister au feu d’artifice sur la Promenade des Anglais en compagnie d’un confrère et de sa famille. 

Lorsque le camion a foncé sur la foule, le petit groupe a été séparé. Des membres de la famille de la défunte se sont manifestés. Ils sont entrés en contact avec le Consulat d’Algérie à Nice. La jeune femme est morte avec sa mère Léa Mignaçabal, 68 ans.

La famille de la mère, habitant à Nice, a bien été informée de la nouvelle. Mais pas celle de Myriam en Algérie. Hadda Touati a souhaité passer un appel afin de retrouver la famille paternelle de Myriam Bellazouz : « Nous avons juste quelques informations obtenues auprès des voisins de Myriam. Son père Bachir Bellazouz est né le 29 mars 1931 à Alger-Centre.

Il est décédé il y a trois ans ». « À Nice, Myriam était très appréciée. Elle avait toujours le sourire et jamais je ne l’ai vue s’emporter avec un confrère, sauf à la barre, lorsque les intérêts de son client étaient en jeu « , a témoigné le bâtonnier de Nice Jacques Randonau auprès de l’AFP. « Deux personnes de mon entourage ne sont ps encore identifiées.

L’auteur de l’attaque sanglante au camion à Nice aurait été recruté pour la mouvance jihadistes par un Algérien appartenant à l’organisation criminelle Etat Islamique (EI). Celui-ci vivrait à Nice.

Ces révélations sont rapportées par l’agence de presse américaine Associated Press. En effet, dans le cadre de l’enquête sur cette tuerie, l’un des oncles de Mohamed Lahouaiej Bouhlel, Sadok Bouhlel (un professeur à la retraite âgé de 69 ans) aurait confié aux enquêteurs que son neveu avait été endoctriné quinze jours avant les faits par un recruteur algérien de l’EI vivant à Nice. Ce dernier, dont l’identité n’a pas été précisée, trouvait en Mohamed « une proie facile ».

Auparavant, le ministère des Affaires étrangères a annoncé qu’une femme de nationalité algérienne est morte dans l’attentat de Nice (France). Il s’agit, selon les indications fournies par le MAE de Aldjia Bouilfane, âgée de 42 ans. C’est la quatrième victime algérienne de cet attentat, puisque deux enfants et une femme avaient été identifiés le lendemain de l’attaque au camion fou.

« Nous avons le regret d’annoncer le décès d’une quatrième victime algérienne dans l’attaque terroriste de Nice. Il s’agit de Mme Aldjia Bouilfane épouse Bouzaouit, née le 30 juin 1974 à Ouled Belkheir (Sétif), mère de quatre enfants », a indiqué Abdelaziz Benali Cherif.

Le MAE a ajouté qu’ »une autre citoyenne algérienne, née à Nice et exerçant en qualité d’avocate, est portée disparue », ajoutant que les deux ressortissantes sont immatriculées auprès du consulat d’Algérie à Nice. 

Les formalités de rapatriement en Algérie de la dépouille de Mme Aldjia Bouilfane sont engagées par nos services consulaires en coordination avec sa famille, a précisé la même source. Le bilan provisoire des victimes algériennes de cette abominable attaque terroriste s’élève désormais à cinq. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email