-- -- -- / -- -- --
Nationale

Ateliers de formation à l’hôtellerie et au tourisme à médéa

Ateliers de formation à l’hôtellerie et au tourisme à médéa

Plusieurs associations activant dans les domaines du tourisme, de l’hôtellerie et de l’artisanat ont pris part , mardi, à la journée de formation organisée par la direction du tourisme et de l’artisanat sur des thématiques liées à l’hôtellerie, au tourisme et aux métiers de l’artisanat traditionnel.

L’activité s’inscrit dans le sillage des recommandations émises lors de la célébration de la journée mondiale du tourisme, au cours de laquelle une quinzaine des distinctions ont été attribuées aux lauréats d’un classement des établissements de commerce, de restauration et d’hôtellerie, selon Zoulim Nour, directeur du tourisme et de l’artisanat de la wilaya de Médéa.

A cette occasion, des stands d’exposition ont été installés dans le hall du centre d’orientation et d’information touristique où les différents organismes d’accompagnement et de financement publics, dont l’ANSEJ, la CNAC, l’ANGEM, l’ANEM, ainsi que les établissements de l’enseignement et la formation professionnels, étaient présents à la journée.

En outre, des ateliers de formation sur les thèmes de « La vigne d’intérieur » appelée « Laârich », « L’entrepreneuriat », « L’hôtellerie et la restauration », ont été organisés en partenariat avec l’office du tourisme de Médéa, la direction de l’emploi et la direction de l’enseignement et de la formation professionnels.

Pour avoir focalisé l’intérêt, le thème relatif à « la vigne d’intérieur » a été le plus suivi par un public composé en majorité d’associations féminines qui ont suivi les développements sur les techniques viticoles donnés par un ingénieur de l’ITAFV (Institut technique de l’arboriculture fruitière et de la vigne) de Ben Chicao.

Dans son exposé, le technicien s’attardera longuement sur la sélection des variétés des cépages et leur adaptation à la zone, ainsi que sur l’utilité de la vigne d’intérieur pour son côté esthétique pour l’habitation ainsi que pour son ombrage rafraîchissant pendant les grandes chaleurs.

C’est ainsi qu’il a été fait des démonstrations pratiques sur les techniques de bouturage, de marcottage, de greffage, de taille des rameaux que nécessitent les variétés tardives des cépages de la région.

Le choix de ce thème, dit-on, répond à un souci de vouloir démultiplier le savoir-faire relatif au vignoble qui a toujours fait la réputation de la région du Titteri où un grand nombre de variétés de vigne de table et de vigne de cuve était cultivé.

Cependant, la superficie viticole est passée de 7 300 ha en 1972 à 5 093 ha en 2012, « un rétrécissement survenu suite à l’assainissement de plusieurs plantations, notamment celles en exploitation depuis plusieurs décades, devenues improductives à cause de leur vieillissement et ayant perdu leur intérêt économique au profit d’autres espèces (pommier, cerisier…).

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email