Assainissement du foncier agricole : Plus de 2100 hectares récupérés à Médéa – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --
Nationale

Assainissement du foncier agricole : Plus de 2100 hectares récupérés à Médéa

Assainissement du foncier agricole : Plus de 2100 hectares récupérés à Médéa

La commission locale du contrôle et du suivi des projets agricoles du foncier agricole de la wilaya de Médéa a recensé 2142 hectares récupérés dans le cadre des missions qui lui sont dévolues, selon un premier bilan non exhaustif des opérations menées sur le terrain, dans le cadre de la préservation et la protection des terres agricoles.

Présenté à l’occasion de la réunion consacrée à la situation du foncier agricole, sous la présidence du wali, Djahid Mous, le bilan de l’enquête a mis en évidence l’important volume des terres agricoles qui sont l’objet d’une exploitation informelle et qui ont fait l’objet de mesures de récupération par l’administration.

A ce titre, est-il indiqué par un communiqué de la wilaya, quelque 132 propriétés agricoles exploitées de manière illégale ont fait l’objet de décisions immédiates de récupération signées par le wali de Médéa.

En effet, ces décisions de récupération ont été émises après « vérification de l’exploitation illégale des terres agricoles », alors qu’il est prévu la poursuite des opérations de récupération et le « lancement d’avis d’accès à la propriété dans le cadre de la concession pour bénéficier du droit d’usufruit, conformément aux dispositions légales, notamment le décret exécutif 10-326 précisant les modalités d’application du droit de concession » pour exploiter les terres agricoles appartenant à l’Etat.

Toutes les mesures prises par l’administration visent, en premier lieu, à garantir la préservation et la protection des terres agricoles, « facteurs clés pour garantir la sécurité alimentaire, cette dernière étant l’une des priorités absolues de l’Etat », a noté la wilaya dans son communiqué.

Des mesures qui s’inscrivent dans la stratégie de l’Etat en vue de « remembrer les terres agricoles » et de répondre au « problème de durabilité, essentiellement, dans l’exploitation des terres agricoles, d’où la nécessité de les protéger, ces dernières étant un élément clé dans la sécurité alimentaire », a tenu à souligner la wilaya.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email