-- -- -- / -- -- --
Nationale

Assaf salue la coopération algéro-palestinienne

Assaf salue la coopération algéro-palestinienne

La visite du ministre palestinien de l’Information, Ahmed Nadjib Mohamed Assaf, est qualifiée de « la plus importante » parmi celles effectuées sur le plan extérieur. Une visite « très réussie » dans toutes ses dimensions et fort fructueuse.C’est ce qu’a affirmé ce vendredi à Alger le ministre palestinien de l’Information, Assaf, lors d’une conférence de presse au siège de l’ambassade de Palestine à Dély Brahim.

Cette visite s’est soldée par la signature d’un accord de coopération dans le domaine médiatique, notamment l’audiovisuel. L’objectif étant de renforcer les initiatives d’encadrement et d’échange d’expériences entre les médias algériens et leurs homologues palestiniens.
Le ministre palestinien a relevé que cet accord tend à consolider les relations algéro-palestiniennes qui sont déjà historiques et de très haute qualité. Sur la question de la décision du président américain Donald Trump, portant reconnaissance d’El-Qods comme capitale d’Israël, le conférencier a indiqué que les autorités palestiniennes maintiennent que les Etats-Unis doivent être écartés du processus de paix dans la région.
Car, selon lui, El-Qods est la capitale éternelle de la Palestine et constitue une de ses constantes, et après cette décision « irresponsable », il est « inconcevable » de considérer l’administration américaine comme intermédiaire dans les négociations de paix. Et de poursuivre : « Nous œuvrons pour l’installation d’un mécanisme de paix sous les auspices onusiens, à l’instar du groupe 5+1 qui a été créé dans le cadre du dossier nucléaire iranien. »
Le ministre de l’Information a, d’autre part, souligné l’importance d’unir les rangs du front interne, prônant la réconciliation entre tous les groupes formant la résistance palestinienne.
Faisant allusion à l’absence de Hamas de la réunion du conseil central le 15 janvier dernier, Assaf a rappelé que le clivage entre les résistants ne fait que fragiliser l’unité du peuple palestinien et sert davantage les intérêts de l’entité sioniste. Et de réitérer : « Nous devons actionner la résistance palestinienne, une résistance en mesure de contrer toutes les mesures abusives d’Israël qui visent à enclaver notre peuple et à affaiblir notre force. » Il a estimé, dans ce sens, que l’existence du peuple palestinien est la « plus grande » résistance qui puisse ébranler le colonisateur sioniste.

Evoquant les démarches entreprises par les autorités de son pays sur le plan international, l’orateur a affirmé que trois dossiers ont été soumis à la Cour internationale de justice. Il est question du dossier des prisonniers palestiniens, des tueries perpétrées par l’armée israélienne contre le peuple palestinien, ainsi que de la politique d’expansion effrénée entreprise par l’administration du colonisateur israélien.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email