-- -- -- / -- -- --
Monde

Assad «félicite» Al-Qaïda pour sa première récompense

Assad «félicite» Al-Qaïda  pour sa première récompense

« Tout d’abord, nous devons féliciter le Front al-Nosra pour son premier Oscar. C’est un événement sans précédent de la part de l’Occident de décerner un prix à Al-Qaïda », a martelé Bachar el-Assad au sujet de l’Oscar remporté par les « Casques blancs », l’organisation soupçonnée de liens avec des terroristes.

Le président syrien Bachar el-Assad a déclaré que l’Oscar du meilleur court métrage documentaire avait été décerné au groupe terroriste Front Fatah al-Cham, appelé auparavant Front al-Nosra. « Tout d’abord, nous devons féliciter le Front al-Nosra pour son premier Oscar.

C’est un événement sans précédent de la part de l’Occident de décerner un prix à Al-Qaïda », a dit le président syrien, interviewé par la chaîne chinoise de télévision Phoenix TV sur l’Oscar du meilleur court métrage documentaire remporté par le film « Les Casques blancs » d’Orlando Van Einsiedel. Le chef de l’État syrien a également ajouté qu’il y avait de nombreuses preuves des liens directs de l’organisation « Les Casques blancs » avec les groupes terroristes.

« Vous pouvez trouver sur Internet plusieurs vidéos- et bien sûr des images diffusées par les Casques blancs eux-mêmes — les accusant de terrorisme, où vous pouvez observer des gens portant des casques blancs en train de se congratuler devant des corps de soldats syriens », a-t-il ajouté. En outre, M. Assad est persuadé que « les Oscars, le prix Nobel… sont autant de récompenses politisées ». The White Helmets (Les Casques blancs) d’Orlando von Einsiedel a remporté l’Oscar du meilleur court métrage documentaire lors de la 89e cérémonie qui s’est déroulée le 26 février à Los Angeles.

Les Casques blancs, cette soi-disant organisation de défense des droits de l’homme, ont été maintes fois accusés de mener un sale jeu en Syrie. Parmi les griefs retenus contre eux figurent une propagande contre le gouvernement syrien, des tentatives pour encourager une intervention étrangère dans le pays, ainsi que des « preuves » fabriquées dénonçant les « bavures » commises lors de la campagne russe en Syrie. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email