Marché pétrolier : l’accord d’Alger – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


JI WIKI

Marché pétrolier : l’accord d’Alger

Marché pétrolier :  l’accord d’Alger

L’accord d’Alger, signé le 28 septembre 2016, a été un facteur important dans la restauration de l’équilibre et de la stabilité du marché pétrolier. Cet accord a été conclu entre les membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et les principaux producteurs de pétrole non membres de l’OPEP, dont la Russie.

L’accord a permis de réduire la production de pétrole d’environ 1,8 million de barils par jour, ce qui a contribué à faire remonter les prix du pétrole. Les prix du pétrole sont passés d’environ 30 dollars le baril en janvier 2016 à environ 60 dollars le baril en septembre 2017.

L’accord d’Alger a été salué par les producteurs de pétrole, les consommateurs de pétrole et les marchés financiers. Il a été considéré comme un succès dans la gestion des fluctuations du marché pétrolier et dans la promotion de la stabilité économique mondiale.

Les principaux points de l’accord d’Alger

L’accord d’Alger a été conclu pour une durée de six mois, avec possibilité de prolongation. Il prévoyait les mesures suivantes :

  • Une réduction de la production de pétrole d’environ 1,8 million de barils par jour, à partir de janvier 2017 ;
  • Une répartition de la réduction de la production entre les membres de l’OPEP et les principaux producteurs de pétrole non membres de l’OPEP ;
  • Un mécanisme de surveillance de la production pour garantir le respect de l’accord.

Les effets de l’accord d’Alger

L’accord d’Alger a eu un impact positif sur le marché pétrolier. Il a contribué à faire remonter les prix du pétrole, ce qui a profité aux producteurs de pétrole et aux économies des pays exportateurs de pétrole. L’accord a également contribué à réduire l’incertitude sur le marché pétrolier, ce qui a été favorable aux marchés financiers.

Les défis de l’accord d’Alger

L’accord d’Alger a été confronté à certains défis, notamment :

  • La difficulté de maintenir la coopération entre les producteurs de pétrole ;
  • La pression des États-Unis pour que la production de pétrole augmente ;
  • La concurrence des sources d’énergie alternatives.

Malgré ces défis, l’accord d’Alger a été un facteur important dans la restauration de l’équilibre et de la stabilité du marché pétrolier. Il a contribué à promouvoir la stabilité économique mondiale et à protéger les intérêts des producteurs de pétrole.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email