-- -- -- / -- -- --
Nationale

ArcelorMittal : La tension à son paroxysme entre le syndicat et la direction

ArcelorMittal : La tension à son paroxysme entre le syndicat et la direction

Les 350 travailleurs de la société ArcelorMittal pipes et tubes Algérie (AMPTA), ex-Tuberie sans soudure (TSS), poursuivent la grève illimitée qu’ils ont enclenchée depuis le 29 avril dernier pour réclamer la satisfaction de leurs revendications socioprofessionnelles. En dépit de la suspension de l’interdiction d’accès aux membres du syndicat et du comité de participation (CP), le mouvement de protestation persiste.

Le bras de fer qui oppose le partenaire social à la direction générale d’AMPTA, dont 70 % des actions sont détenues par le géant mondial du fer et de l’acier ArcelorMittal et 30 % par le groupe industriel public Sider, se radicalise de jour en jour et rien n’indique que ce conflit va trouver une solution dans l’immédiat.

En effet, la direction générale d’AMPTA vient de réagir hier en rendant public un nouveau communiqué dans lequel elle mentionne que « la détermination d’une frange de travailleurs à vouloir faire durer le désordre s’accompagne, désormais, d’actes de violences » qu’elle « dénonce et condamne avec la fermeté la plus absolue ».

Ce groupe de travailleurs n’a pas hésité à utiliser la force lors des événements du 10 août 2015, causant des blessures à leurs collègues de la Société de gardiennage et de surveillance(SGS) en faction devant l’entrée principale du complexe El Hadjar, pour permettre l’accès aux deux syndicalistes licenciés », ajoute en outre le communiqué , indiquant que « face à ces excès, la direction générale de la société AMPTA a pris toutes les mesures pour informer les services concernés et a déposé plainte auprès du tribunal d’El-Hadjar ». 

Le communiqué révèle, par ailleurs, que la direction générale d’AMPTA reste ouverte à toute discussion dans le sens d’une reprise rapide du travail, pour reprendre le chemin de la croissance en passant par la mise en place d’un plan de stabilité sociale nécessaire au développement de l’entreprise ».

Approché, le secrétaire général du syndicat d’AMPTA, Lotfi Farah, a rejeté catégoriquement que la grève illimitée soit l’œuvre d’une frange de travailleurs et que celle-ci se poursuivra jusqu’à la satisfaction des revendications socioprofessionnelles des travailleurs et l’annulation des sanctions à l’encontre des délégués syndicaux et du comité de participation. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email