-- -- -- / -- -- --
Nationale

ArcelorMittal Algérie : Une trentaine d’employés de la SGS agressés

ArcelorMittal Algérie : Une trentaine d’employés de la SGS agressés

Le mouvement de grève qui affecte depuis avril dernier l’unité ArcelorMittal Pipes et Tubes Algérie (AMPTA), ex Tuberie Sans Soudure (TSS) installée au complexe sidérurgique d’El Hadjar a pris hier une nouvelle tournure, inquiétante, avec l’agression de pas moins d’une trentaine d’employés de la société de gardiennage et de surveillance (SGS), a-t-on appris de sources concordantes.
Les employés agressés faisaient partie de dispositif de sécurité du site de travail, précisent les mêmes sources.

Cette confrontation violente entre les travailleurs d’Ampta et les services de sécurité interne est intervenue quand le secrétaire général du syndicat et le président du comité de participation (CP) d’AMPTA , interdits d’accès à l’usine ArcelorMittal Annaba (AMA) , ont réussi par la force hier à rejoindre leur unité de production, à l’instar des travailleurs qu’ils représentent pour organiser un sit- in et des assemblées générales sur le site même du travail dans la perspective de forcer le dialogue avec le partenaire de direction générale de l’entreprise et de l’amener à valider leurs revendications socioprofessionnelles.

Armés de gourdins et de barres de fer, certains travailleurs de l’ex-TSS n’ont pas hésité à tabasser les agents de sécurité interne qui ne faisaient que respecter des consignes sécuritaires strictes.

La rupture totale du dialogue entre les deux parties, syndicat et partenaire de direction, depuis des mois, a donné lieu au pourrissement de la situation au sein de cette unité de production liée avec les sociétés Sonatrach et Sonelgaz par deux commandes importantes en tubes.

Pour rappel, les travailleurs d’AMPTA avaient fermé la semaine dernière et pendant deux jours les quatre postes d’accès du complexe sidérurgique d’El Hadjar, pénalisant l’activité de production avec l’immobilisation de près de 5 000 travailleurs et des installations stratégiques tels les laminoirs à chaud, à fil et rond, rond à béton et à froid.

Ce conflit social risque de prendre d’autres tournures dans le cas où les deux parties, syndicat et partenaire de direction, campent sur leurs positions respectives et ferment les portes du dialogue.

AMPTA, dont 70 pour cent des actions sont détenues par le géant mondial du fer et de l’acier, ArcelorMittal , et 30 pour cent pour le groupe industriel public , emploie actuellement quelque 350 travailleurs .

Le nouveau wali d’Annaba, Youcef Chorfa, qui n’a pas été encore installé officiellement dans ses fonctions, interviendra-t-il dans ce conflit social de travail pour mettre fin à ce mouvement de grève et de protestation qui commence à prendre des allures dangereuses pour le complexe sidérurgique d’El-Hadjar ?

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email