-- -- -- / -- -- --
Nationale

Aquaculture : Signature d’une convention pour l’élevage de poissons

Aquaculture : Signature d’une convention pour l’élevage de poissons

Une convention de collaboration scientifique et technique liant le Centre national de recherche et du développement de la pêche et de l’aquaculture (CNRDPA) et la ferme marine de droit privé Elmoukritare, a été paraphée, hier à Tipaza, en vue de la production d’alevins localement.

La convention entrant dans le cadre d’un Partenariat Public-Privé (PPP) a été signée par la Directrice de la station expérimentale de pisciculture marine du CNRDPA, Mme Djamila Farhane et le Directeur de cette ferme d’aquaculture située dans la commune de Beni Houa dans la wilaya de Chlef, M. Mahfoudh Elmoukritare

Par cette convention, la station confie des petits poissons (poisson loup et dorade) à cette ferme aquacole, qui les élèvera alors dans ses cages de fonds personnels, et ce pour la première fois en Algérie. Ceci contribuera à la disponibilité des alevins dans le pays.

Pour Mme Farhane, cette convention vise à concrétiser le travail déjà fait jusque-là, rappelant que la station a pour ambition de devenir un Centre de référence pour le développement de la filière de l’aquaculture marine en Algérie.

La ferme Elmoukritare compte actuellement 24 cages d’élevage flottantes avec une capacité de production annuelle avoisinant les 900 tonnes de poisson loup et de dorade, a indiqué son directeur lors d’un point de presse à l’issue de la cérémonie de signature.

Selon lui, “cette convention signée avec le CNRDPA assurera à la ferme un accompagnement et un suivi. Nous avons reçu dernièrement de la part du centre près de 60.000 de petits poissons loups, une première en Algérie”.

Cette convention a été conclue en présence du Directeur général de la pêche et de l’aquaculture auprès du ministère de l’Agriculture, du développement rural et de la pêche, M. Taha Hamouche, et ce, en marge de l’atelier de restitution des résultats de la compagne d’évaluation de la pollution marine et son impact environnemental “SPHYCentre 2017.

“Cette station au niveau du CNRDPA a réussi à faire la première reproduction du loup de mer en Algérie. De nos jours, tous les opérateurs installés importent l’alevin parce que nous ne métrisions pas la technologie de reproduction et aujourd’hui c’est chose faite”, à indiqué M.

Hamouche à la presse à l’issue de la signature. Pour poursuivre cette expérimentation et continuer ce cycle, il y a eu nécessité d’aller voir des entreprises privées.

“Nous avons trouvé toutes les facilités avec nos partenaires privés parce qu’il y a un partenaire qui a accepté de dédier des cages de son investissement en mer pour qu’on puisse mettre nos alevins et poursuivre notre expérimentation jusqu’à ce que nos alevins atteignent la taille commerciale”, a expliqué M. Hamouche.

Et d’ajouter que les alevins produits en Algérie sont encore de meilleure qualité que ceux importés et ne subissent pas le stress dû au transport lors de l’opération d’importation, faisant que les opérateurs sont “gagnant deux fois”, en matière de coût et en matière de stress et de mortalité des alevins.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email