-- -- -- / -- -- --
Nationale

AQMI tente de s’imposer face à Daech

AQMI tente de s’imposer face à Daech

L’embuscade meurtrière lâchement commise par Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) contre les soldats de l’Armée nationale populaire (ANP) confirme la « guerre » de terrain dans laquelle Aqmi et Daech tentent chacune de s’imposer. C’est à travers des attentats spectaculaires que les deux organisations tentent de rivaliser.Retour ligne manuel
Entre les organisations terroristes dites l’Etat Islamique, ou Daech, et Al Qaïda, la rivalité est grande et s’exprime par la multiplication des attentats par lesquels chacune d’elles tente de s’imposer face à l’autre. Daech est confrontée à la filiale locale d’Al Qaïda, Djabhat El Nosra en l’occurrence. Des affrontements armés ont souvent lieu entre ces organisations.Retour ligne manuel

En Afrique du Nord Daech, désormais installée en Libye, inquiète Aqmi. Cette dernière, dirigée par Abdelmalek Droukdel, alias Abou Mossaab Abdelouadoud, voit son influence imposée par la terreur menacée dans la région. Nombre de ses éléments ont rallié Daech avec armes et bagages.Retour ligne manuel
Aqmi tente de regagner du terrain en perpétrant des attentats dans le but de prouver qu’elle existe toujours.Retour ligne manuel
Ce qui expliquerait l’acharnement d’Aqmi qui, par les récents attentats terroristes, dont l’assassinat de neuf militaires dans la wilaya d’Aïn Defla, tente de faire croire qu’elle existe toujours et qu’elle est la rivale de Daech.Retour ligne manuel
Daech et Aqmi tentent donc de s’imposer, l’une face à l’autre, en Afrique du Nord, en Syrie et dans d’autres régions du monde, à coups d’assassinats, de massacres dont le nombre de victimes, malheureusement, ne cesse d’augmenter.Retour ligne manuel
Les deux organisations terroristes, tentent, chacune, d’enrôler le maximum de terroristes et, par là, renforcer leurs effectifs et leur capacité de nuisance.Retour ligne manuel
Les terroristes issus de pays d’Afrique du Nord et partis renforcer les effectifs de Daech et d’Al Qaïda en Syrie et en Irak suscitent l’intérêt de la filiale libyenne de Daech et d’Aqmi. Chacune de ces deux organisations tente d’attirer ces terroristes dès leur retour de Syrie et d’Irak.Retour ligne manuel
Des milliers de terroristes issus d’Afrique du Nord comptent parmi les effectifs de Daech et d’Al Qaïda en Syrie et en Irak.Retour ligne manuel
La rivalité entre Daech et Al Qaïda a également un aspect matériel. Ces deux organisations criminelles se disputent les dividendes financiers qu’elles peuvent tirer de leurs méfaits en Afrique du Nord, en kidnappant, par exemple, des ressortissants étrangers pour exiger ensuite une rançon.Retour ligne manuel

Le paiement de rançons est l’une des plus importantes sources de revenus financiers pour les organisations terroristes.Retour ligne manuel
L’autre aspect qui intéresse l’Etat Islamique et Al Qaida au Maghreb islamique est l’accaparement de puits pétroliers de la région.Retour ligne manuel
L’exploitation de puits pétroliers en Syrie et en Irak par Daech a rapporté d’importantes sommes d’argent à cette organisation terroriste. C’est ainsi qu’en occupant nombre de localités en Libye, elle voudrait exploiter des puits de pétrole dans ce pays et renforcer sa capacité de nuisance dans la région en utilisant l’argent ainsi récolté dans l’achat d’armes et l’enrôlement d’un grand nombre de terroristes. Retour ligne manuel

Beaucoup de terroristes issus d’Al Qaida au Maghreb islamique et d’autres régions dans le monde ont fini par rejoindre l’Etat Islamique.Retour ligne manuel
Chose qui suscite l’inquiétude d’Aqmi qui, en multipliant les attentats terroristes, tente de faire croire qu’elle existe toujours sur le terrain et, par là, d’empêcher l’enrôlement de ses éléments par Daech.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email