-- -- -- / -- -- --
Nationale

Aqmi soutient Daesh contre les Etats-Unis

Aqmi soutient Daesh contre les Etats-Unis

La tactique semble changer de cap. Al Qaïda, qui était l’ennemi juré de l’Etat islamique, a changé brusquement de position pour devenir un allié fidèle à l’action armée. L’invasion que préparent les forces de la coalition composée de 30 pays a fait unir Al Qaïda et Daesh. Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) vient d’annoncer son soutien à Daech. Une position qui vise à attirer l’intervention étrangère au Maghreb.

Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et Al Qaïda au Yémen (Aqpa) ont appelé les djihadistes en Irak et en Syrie à s’unir contre la coalition hostile au groupe de l’Etat islamique (EI), dans un communiqué commun mis en ligne mardi. Dans ce communiqué sans précédent, les deux groupes exhortent leurs frères « moudjahidine » en Irak et au Levant à cesser de s’entretuer et à s’unir contre la campagne de l’Amérique et de sa coalition diabolique qui nous guette tous.

L’appel se réfère aux divergences entre le groupe EI, qui a pris ses distances avec Al Qaïda et proclamé un califat (Etat islamique) sur une partie de l’Irak et de la Syrie, et le Front Al Nosra, la branche syrienne d’Al Qaïda, restée fidèle au chef de l’organisation Ayman Al Zawahiri. « Faites de votre rejet de la mécréance un facteur d’unité », ajoutent les deux organisations à l’adresse de ces groupes djihadistes.

Aqmi et Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa – fusion des branches saoudienne et yéménite de l’organisation) sont restées fidèles à Ayman Al Zawahiri, qui est très critique envers le groupe de l’EI.

Cet appel s’adresse aussi à l’opposition syrienne modérée qui cherche à renverser le président Bachar al-Assad et est soutenue par les Etats-Unis et leurs alliés arabes. Aqmi et Aqpa invitent ainsi, dans leur communiqué, tous ceux qui ont pris les armes contre « le tyran Bachar et ses milices à ne pas se laisser berner par l’Amérique et à ne pas devenir leurs pions ». Les deux branches sollicitent également les tribus sunnites d’Irak et de Syrie (…) pour qu’elles ne fassent pas partie de la coalition.

Les Etats-Unis, qui ont déjà mené plusieurs raids aériens contre les djihadistes du groupe EI en Irak, tentent de bâtir une large coalition impliquant des pays arabes pour anéantir ces djihadistes qui occupent de larges pans des territoires irakien et syrien. Plus généralement, les deux branches exhortent les musulmans, notamment ceux de la Péninsule arabique, à empêcher leurs soldats de participer à la guerre (qui s’annonce) contre les djihadistes de l’EI.

Elles appellent ces musulmans à se soulever contre leurs gouvernements qu’elles qualifient d’agents de l’Occident et de les empêcher de se lancer dans une guerre contre l’islam sous le couvert de la lutte contre le terrorisme.
A la coalition anti-EI, les deux branches d’Al Qaïda promettent des journées noires, une menace à peine voilée d’actions violentes contre les pays occidentaux et leurs alliés arabes.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email