-- -- -- / -- -- --
Nationale

Aqmi menace d’exécuter les otages français et néerlandais

Aqmi menace d’exécuter les otages français et néerlandais

Serge Lazarevic, le seul otage français encore détenu dans le monde, plus précisément depuis 2011 au Mali, ainsi qu’un Néerlandais, risquent l’exécution par Aqmi qui a réitéré ses menaces si la France ne retire pas ses troupes du Mali.

Dans une nouvelle vidéo diffusée avant-hier soir sur la Toile, Aqmi menace encore une fois de passer à l’acte en assassinant les deux otages si les autorités françaises persistent à maintenir leurs troupes au Mali.

L’Elysée a annoncé que la vidéo a été authentifiée et constituait une « preuve de vie récente qui était attendue depuis longtemps », d’autant que tout le monde avait cru que l’otage français n’était pas en vie. La Présidence française a diffusé, juste après la vidéo, un communiqué dans lequel elle s’est prononcée en expliquant que « le président français est en contact permanent avec les autorités des pays de la région, y compris l’Algérie, pour utiliser toutes les formes de dialogue permettant d’obtenir la libération de notre otage, enlevé au Mali en 2011 ».

L’otage, portant un turban et une barbe nourrie, a lancé dans cette vidéo « un appel solennel à François Hollande ». « Je vous demande, M. le Président, de tout faire pour me libérer car vous êtes responsable de tout ce qui m’arrivera », dit-il. Il a ajouté que son état de santé est préoccupant. « Je suis très malade. J’ai mal aux reins, je souffre d’hypertension très haute, d’asthme, d’un ulcère et de mon genou. Je sens que ma vie est en danger depuis l’intervention française en Irak ».

Serge Lazarevic, enlevé en novembre 2011 au nord du Mali, ne donne aucune indication de date à laquelle la vidéo a été tournée, mais l’otage néerlandais Sjaak Rijke parle d’un enregistrement réalisé le 26 septembre, soit son 1 000e jour de détention, souligne le centre américain SITE. Le 6 novembre dernier, le président français avait déclaré que Lazarevic, dernier otage français encore détenu dans le monde, était « sans doute » encore en vie.

« Nous n’avons pas de nouvelles qui laisseraient penser qu’il aurait été assassiné », avait affirmé François Hollande lors d’une émission radio-télévisée, ajoutant : « Je ne laisse aucun otage sans que nous fassions tout pour le libérer (…) Je ferai tout pour libérer Serge Lazarevic. » Pour rappel, Serge Lazarevic était apparu la dernière fois en juin 2014, dans une vidéo diffusée par la chaîne de télévision Alaân basée à Dubaï. Il disait s’exprimer le 13 mai 2014 et demandait déjà au président Hollande d’œuvrer à sa libération. Après cette diffusion, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius avait déclaré que la France poursuivait ses efforts pour retrouver Lazarevic.

Ce dernier, 50 ans, qui a la double nationalité française et serbe, a été enlevé au Mali le 24 novembre 2011 en compagnie de Philippe Verdon (un autre otage français) qui, lui, a été retrouvé mort d’une balle dans la tête en juillet 2013. C’est le dernier Français dans le monde toujours détenu en otage, après la diffusion le 24 septembre par un groupe algérien lié à l’EI, Jound El Khilafa, d’une vidéo montrant la décapitation du Français Hervé Gourdel, enlevé quatre jours auparavant à Tikjda dans la wilaya de Bouira.

Serge Lazarevic accompagnait Philippe Verdon en voyage d’affaires lorsqu’ils ont tous deux été surpris par un groupe d’hommes armés dans un hôtel où ils étaient descendus à Hombori, au nord du pays, selon ses proches.

Après leur kidnapping, Aqmi avait présenté les deux otages comme étant des agents du renseignement français, tandis que des organes de presse faisaient allusion à un passé d’aventurier africain de Philippe Verdon dont les affaires l’avaient notamment mené au Soudan et à Madagascar.
Lazarevic avait dirigé une entreprise de sécurité à Paris avant de travailler en tant que chef de chantier.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email