-- -- -- / -- -- --
Nationale

APW de Béjaïa : Une session très houleuse

APW de Béjaïa : Une session très houleuse

Ce début de session APW a été très houleux avant-hier. En fait, rien de nouveau, puisque c’est dans la tradition de l’APW de Béjaïa.

C’est de bonne guerre d’ailleurs, puisque les choses restent dans le contexte de la pratique démocratique. Les choses sont allées loin. Les élus ont été très forts dans leur manière d’aborder les choses, notamment en ce qui concerne les constats, les critiques, etc.

Quelques frondeurs du FFS connus sous le nom des militants du Forum Socialiste pour la Liberté et la Démocratie, ont réclamé la formation d’un groupe propre à eux au sein même de l’APW ; ceux du RCD ont réitéré une fois encore leur demande d’aborder la situation des migrants clandestins de l’Afrique noire au nombre de 176, dont 32 femmes et 48 enfants, venus du Nigeria et du Mali et sillonnant la ville de Béjaïa, et ce depuis quelques mois.

Les élus du FLN ont demandé le besoin de renouvellement des structures de l’APW, notamment ses commissions qui connaissent, selon eux, des dysfonctionnements, notamment la commission santé. La séance s’est poursuivie avec d’autres clivages, notamment l’opposition d’une partie de l’Assemblée au chapitre 914 lié aux subventions de 305 associations pour un montant total de 12 milliards de centimes. Un chapitre adopté enfin !

La session s’est poursuivie avec d’autres critiques envers le secteur du tourisme, notamment la saison estivale et sa gestion. Un rapport a été établi par la commission, hydraulique, pêche, agriculture, forêts et tourisme dans lequel il a été relevé un bon nombre de carences qui « reviennent », selon eux, « chaque année » : manque d’hygiène, insécurité, non aménagement des accès aux plages, gestion des parkings par des individus qui menaçent les estivants, manque d’infrastructures d’hébergement et d’accueil, manque de douche et d’eau potable durant l’été, etc.

La wilaya a accueilli plus de 6 millions d’estivants durant la saison estivale sur les 33 plages existantes, selon les statistiques établis par le directeur du tourisme de la wilaya. Les élus ont également relevé le retard dans le lancement des projets retenus dans les Zones d’expansion touristiques (ZET), etc.

Enfin, le premier responsable du tourisme a annoncé avoir débloqué 63 millions de dinars pour cette saison estivale tout comme il a annoncé aussi le lancement des projets portant aménagement de 17 plages. Certains élus ont déploré l’occupation illicite du foncier touristique de la wilaya, notamment sur la côte ouest. A noter qu’hier la rentrée universitaire et scolaire a été abordée durant la séance. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email