-- -- -- / -- -- --
Nationale

APW Bejaia : Ses élus ont voté le budget sans l’opposition et l’administration

Inédite est la situation qui s’est produite hier à l’APW de Béjaïa. Le FFS a opéré un véritable forcing contre l’opposition et l’administration. Ses élus soutenus par ceux du RND ont adopté le budget primitif de l’année 2015, sans la présence de l’opposition et de l’administration.

Un budget qui n’a pas été voté la veille lors d’une session extraordinaire convoquée par le wali, conformément aux articles 15, 16, 17, 165 et 168 de la loi n°12-07 du 21 février 2012 relative à la wilaya. Laquelle a été émaillée d’incidents et d’accusations entre l’opposition et le FFS qui contrôle l’APW notamment sur la validé d’une procuration faxée de l’étranger.

Les élus du FFS au nombre de 19 sans compter les deux autres absents, mais qui ont envoyé leur procuration, ont validé le budget primitif ceci en dépit du recours déposé par l’opposition près le tribunal administratif la veille au sujet de la validité ou non de ladite procuration et contre le président de la séance, M. Ali Rabhi, en l’occurrence, pour notamment, « violation de l’article 11 de la loi 12-07 du 21 février 2012 relative à la wilaya ».

L’article 11 de ladite loi stipule : « L’Assemblée populaire de wilaya ne délibère valablement qu’en présence de la majorité absolue de ses membres en exercice. Le tribunal administratif n’a pas tranché cette affaire hier, la justice a ordonné à la partie adverse à savoir le FFS de désigner un autre avocat.

Et ce sera aujourd’hui qu’on saura un peu plus sur cette affaire. Cependant, même si la justice tranche en faveur de l’opposition il faut s’attendre à une autre session extraordinaire, notamment pour dimanche prochain. Celle-ci a été d’ailleurs convoquée par le P/APW, selon l’article 15 du code wilaya.

Pour rappel, le P/APW M. Mohamed Bettache était, pour rappel, absent hier et avant-hier ; il avait délégué ses pouvoirs à son vice-président M. Ali Rabhi.

Il y a lieu de rappeler que le FFS qui était en passe de perdre l’APW au profit de la nouvelle majorité constituée du FLN, RCD, FSLD a atteint le quorum avant-hier avec le ralliement d’un élu RND qui a décidé de voter le BP, mais la procuration envoyée par fax par un élu du FFS de l’étranger avait divisé les deux parties qui se sont farouchement opposées pendant toute une journée par des lectures et contre-lectures voire par des analyses et contre-analyses des articles du code de wilaya, sans pouvoir arriver un résultat à la fin. Et l’opposition a refusé de cautionner le point de l’ordre du jour sans en ajouter un point lié au fonctionnement de l’APW. « Une APW dont les organes sont en dysfonctionnement depuis belle lurette », estime-t-elle

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email