-- -- -- / -- -- --
Nationale

Après le rush sur les produits alimentaires: Nette baisse de la demande

Après le rush sur les produits alimentaires: Nette baisse de la demande

Selon l’Association nationale des commerçants et artisans (ANCA), la demande sur les produits alimentaires de large consommation a connu une baisse de près de 20 %.

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus dans le pays, la demande sur les produits de large consommation, notamment les légumes, a nettement augmenté. Un retour à la stabilité a été constaté ces deux derniers jours, a indiqué le président de l’Anca El Hadj Tahar Boulenouar, rassurant les citoyens sur la disponibilité des produits alimentaires sur le marché national.

« Le stock dont disposent les marchés de gros suffira pour satisfaire la demande nationale durant les mois prochains », a-t-il précisé. Pour les raisons de cette baisse, le président de l’Anca estime que les Algériens ont stocké des quantités suffisantes de produits alimentaires et de détergents, ce qui leur permet de ne plus faire de courses pendant une semaine.

Par ailleurs, M. Boulenouar a fait savoir que le seul problème qui persiste est celui de la semoule, et ce dans plusieurs régions du pays. Selon lui le problème sera résolu dans les deux jours à venir, après que l’Office nationale des céréales aurait pris des mesures urgentes pour assurer la disponibilité de ce produit. M. Boulenouar a également indiqué que « les réseaux de distribution ainsi que les marchés et les espaces commerciaux resteront ouverts. Il a tenu à souligner qu’« au lieu de stocker les produits alimentaires, il faut axer sur les mesures préventives », appelant ses représentants à travers les wilayas à participer aux campagnes de sensibilisation pour freiner la propagation de cette maladie.

« Les salons de coiffure sont appelés à respecter les mesures d’hygiène et les propriétaires de restaurants, de boulangeries et de cafés doivent obliger leur personnel à porter des gants », a-t-il ajouté.

De son côté, le président de l’association de protection des consommateurs et leur environnement Apoce, Mustapha Zebdi, a estimé que les mesures strictes prises par le ministère du Commerce pour réguler les produits alimentaires de large consommation, ainsi que la participation de certaines usines qui ont augmenté leur production quotidienne, a contribué à la baisse des prix de certains produits. Il a noté que l’association n’a pas reçu de requêtes concernant la spéculation dans les prix, estimant que la peur de voir les magasins fermés à cause de la propagation du Coronavirus a fait que les Algériens se sont précipités pour stocker les produits alimentaires.

Il faut rappeler que le ministre du Commerce, Kamel Rezig, avait appelé les citoyens, via sa page facebook, à ne pas stocker les produits alimentaires, rassurant sur leur disponibilité sur le marché et en stock, ce qui suffira pour plus d’une année. Le ministre a appelé, outre cela, les citoyens à ne pas paniquer, ne pas changer leurs méthodes de consommation et éviter l’approvisionnement anarchique en produits alimentaires. Il a précisé que les mesures prises par son département dans le cadre des préparatifs du mois de Ramadhan « confirment l’abondance des produits alimentaires ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email