Après huit mois de carnage sioniste à Gaza : L'Arménie reconnaît l'Etat de Palestine – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Après huit mois de carnage sioniste à Gaza : L’Arménie reconnaît l’Etat de Palestine

Après huit mois de carnage sioniste à Gaza : L’Arménie reconnaît l’Etat de Palestine
Nouvelle victoire pour la cause palestinienne. 

Le ministère arménien des Affaires étrangères a annoncé, ce vendredi, la reconnaissance de l’Etat de Palestine dans le but d’avancer vers la paix au Proche-Orient, insistant sur la situation critique à Gaza.

«Réaffirmant son attachement au droit international et aux principes d’égalité, de souveraineté et de coexistence pacifique des peuples, la République d’Arménie reconnaît l’État de Palestine», a indiqué le ministère dans un communiqué, soulignant que «Erevan désire sincèrement l’avènement d’une paix durable» dans la région.

La diplomatie arménienne a affirmé que le pays avait précédemment soutenu les résolutions de l’Assemblée générale des Nations unies appelant à un cessez-le-feu immédiat dans la bande de Gaza, région dans laquelle Israël a tué plus de 37 000 Palestiniens depuis octobre 2023. Le ministère arménien a également condamné les attaques sionistes contre les infrastructures civiles et les violences menées contre la population civile.

La présidence palestinienne a salué la décision de l’Arménie de reconnaître l’Etat de Palestine dans le but d’avancer vers la paix au Proche-Orient. Dans un communiqué, elle a exprimé sa profonde gratitude pour «cette décision courageuse et significative», la considérant comme une étape cruciale vers le renforcement des relations bilatérales et la promotion de la paix et de la stabilité dans la région.

La présidence palestinienne a remercié l’Arménie pour sa «démarche audacieuse et sage, qui souligne les liens d’amitié solides entre les deux nations», saluant également l’engagement du gouvernement et du peuple arméniens à soutenir le peuple palestinien et ses droits légitimes à sa terre et à l’autodétermination.

«La sage décision de l’Arménie s’aligne sur les principes de la solution à deux Etats, un choix stratégique qui soutient la volonté et la légitimité internationales. Cette reconnaissance contribue positivement à la préservation de la solution à deux Etats», a relevé la présidence palestinienne, appelant les autres nations, en particulier les pays européens qui n’ont pas encore reconnu l’Etat de Palestine, à le faire.

Pour sa part, Hussein al-Sheikh, le secrétaire général du comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), a salué la décision prise par Erevan. «C’est une victoire pour le droit, la justice, la légitimité et la lutte de notre peuple palestinien pour la libération et l’indépendance», a-t-il souligné sur le réseau social X.

Fin mai, l’Espagne, l’Irlande et la Norvège ont aussi officiellement reconnu l’Etat de Palestine pour le même motif.  Ces reconnaissances constituent une victoire pour le peuple palestinien qui subit depuis le 7 octobre 2023, une épuration raciste et sans précédent menée par l’armée d’occupation israélienne.

A l’ONU, 139 des 193 États membres des Nations unies ont reconnu la Palestine comme un État. Parmi ceux-ci figurent des nations européennes telles que l’Islande, la Pologne et la Roumanie. D’autres pays comme l’Algérie, la Russie, la Chine et le Nigeria, entre autres, reconnaissent également l’Etat de Palestine.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email