-- -- -- / -- -- --
Nationale

Appel à «une journée sans achat» le 20 décembre

Appel à «une journée sans achat» le 20 décembre

Les prix des produits alimentaires de première nécessité n’ont cessé d’augmenter au cours de ces derniers mois. La tendance haussière est constatée sur plusieurs produits dont les légumes, les fruits, les légumes secs et les viandes rouges et blanches. Une situation qui a mobilisé le mouvement associatif, appelant le consommateur algérien à une prise de conscience.

Une journée sans achat à travers le territoire national est prévue le 20 décembre prochain, afin de dénoncer cette réalité amère. C’est à l’initiative de l’Association de protection et d’orientation des consommateurs (Apoc), que cette journée sera organisée afin de crier « basta » à la hausse des prix.

Samedi, lors d’une conférence de presse à Alger, les initiateurs du mouvement « la journée sans achat », ont débattu des différents facteurs encourageant cette hausse vertigineuses des prix des produits d’alimentation de large consommation. Il s’agit entre autres du modèle de consommation des Algériens et de l’absence de régulation des prix et de pousser à leur hausse. 

« Ce phénomène, qui meuble le quotidien des ménages algériens est une saignée douloureuse pour tant de familles qui peinent à joindre les deux bouts au quotidien », a indiqué le président de l’Apoc, Mustapha Zebdi.

La flambée des prix demeure, en effet, « un phénomène qu’il faut dénoncer et étudier de près », note le président de l’association. Il faut dire, que le citoyen algérien a toujours souffert du problème de la hausse des prix injustifiée ; cette situation crée en outre un climat de mécontentement chez beaucoup d’Algériens.

A titre d’exemple, le prix de la tomate n’affiche pas moins de 80 DA, celui de la pomme de terre varie entre 75 et 80 DA. Le haricot vert a connu, lui aussi, une augmentation sensible, à 160 DA. Le prix de l’oignon oscille entre 60 et 70 DA, tandis que le prix de la carotte tourne autour des 80 DA. Les prix du piment et du poivron tournant autour des 180 DA.

S’agissant du prix de la courgette, celui-ci a atteint 180 DA. La même tendance haussière est constatée sur les prix des fruits, qui n’ont pas échappé à cette flambée. À titre d’exemple, les oranges sont à 200 DA, les bananes affichent 180 DA le kilo.

En ce qui concerne les viandes rouge et blanche, celles-ci ont connu une augmentation notable. La viande rouge fraîche a atteint 1 300 DA. La viande blanche, elle, est à 380 DA. Les prix des légumes secs ne sont pas épargnés par cette flambée. Les lentilles sont affichés à 180 DA le kilo tandis que le prix des haricots secs varie entre 190 et 250 DA, selon les qualités.

C’est pour cette raison que les initiateurs de « la journée sans achat », en plus de dénoncer la hausse vertigineuse des prix des produits de première nécessité constatée depuis des jours, espèrent une prise de conscience de la part du consommateur algérien et des commerçants, et que l’appel à cette journée aura un écho favorable.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email