-- -- -- / -- -- --
Nationale

Appel à préserver le pacifisme du hirak

Appel à préserver le pacifisme du hirak

A quelques heures du vote, dix-neuf personnalités politiques dont Ahmed Taleb El Ibrahimi, Ali Yahia Abdenour, Ahmed Benbitour, Abdelaziz Rahabi, Ali Benmohamed et des universitaires croient encore possible une solution à la crise et appellent à la poursuite du Hirak. Les signataires de la déclaration appellent également à préserver le pacifisme du Hirak, ainsi que la volonté des citoyens qui veulent voter, et réclament du pouvoir des mesures d’apaisement.

D’emblée la déclaration fait état de la situation, estimant que « le blocage politique actuel dans lequel se retrouve le pays n’est que la conséquence des méthodes d’un pouvoir personnel, qui a toujours compté sur la fraude dans toutes les consultations populaires pour proclamer des résultats programmés à l’avance ». Malgré cela, ces méthodes « n’ont pas réussi à cacher la défiance du peuple et sa perte de confiance dans la capacité de ses gouvernants à changer la réalité ».

Pour les signataires de cette déclaration, « la poursuite de la mobilisation populaire et sa détermination à voir satisfaire ses revendications légitimes pour l’instauration de la souveraineté du peuple sur l’Etat et ses institutions indiquent clairement que le processus enclenché le 22 février ne s’est pas seulement limité à l’empêchement du 5e mandat, mais s’est étendu au rejet des pratiques ayant conduit le pays à la situation que nous vivons ».

Selon eux, cette détermination exprime aussi « l’aspiration à l’ouverture d’une ère nouvelle qui verra la mise en place d’un Etat de droit selon les critères contenus dans la Proclamation du 1er novembre 1954 ».

Tout en saluant le degré élevé de conscience des manifestants pour leur pacifisme qui, par sa qualité d’acquis civilisationnel soulève l’admiration de par le monde, les signataires appellent à prendre des mesures d’apaisement pour réunir les conditions nécessaires au déroulement libre et transparent du prochain scrutin.

Parmi ces mesures, la satisfaction des revendications relatives au départ des symboles restants du pouvoir déchu, et le démantèlement des réseaux de la corruption sous toutes ses formes, la libération immédiate et sans condition des détenus d’opinion, le respect du droit constitutionnel de manifester pacifiquement, la levée de toute entrave à l’action politique, et à la liberté d’expression dans tous les médias, notamment l’espace audiovisuel public et privé.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email