-- -- -- / -- -- --
Nationale

Appel à la grève générale: Les prix flambent à Tizi-Ouzou

Appel à la grève générale: Les prix flambent à Tizi-Ouzou

L’appel à la grève générale de quatre jours lancé par certaines voix du Hirak est une véritable aubaine pour les spéculateurs dans la wilaya de Tizi-Ouzou.
A la veille même du début de cette grève, annoncée pour dimanche, les prix des fruits et légumes ont connu à Tizi-Ouzou une flambée sans pareille. La carotte a atteint le prix de 100, 00 DA le Kg alors que durant les jours passés, son prix n’était que de 50, 00 DA. La courgette a été proposée à 220, 00 DA le Kg alors qu’une semaine auparavant elle était proposée à 60, 00 DA seulement. Le prix de la tomate a atteint 150, 00 DA le Kg alors que son prix au cours de la semaine passée ne dépassait pas les 70, 00 DA. La pomme de terre, n’a connu quant à elle qu’une légère augmentation. Dix dinars plus exactement. En effet, ce combustible a été proposé à 70, 00 DA alors que la semaine passée, son coût n’était que de 60, 00 le Kg. Ce ne sont là que certains prix constatés dans les étales des légumes ue nous avons pu relever et citer comme exemples. Car, en vérité, tous les produits de large consommation ont connu une hausse sans précedent, ce qui donne à penser que la grève profitent aux rapaces qui veulent dépouiller le citoyen .
A notre question de savoir pourquoi une si soudaine augmentation, certains commerçants nous ont répondu timidement que c’était là le prix du marché. En revanche, certains autres, plus francs, ont avoué que c’était la faute à ceux qui ont la main sur ces produits ; autrement dit les spéculateurs et les grossistes.
S’agissant du lait pasteurisé, les commerçants le commercialisant ont décidé de le rationnaliser rigoureusement. Un seul sachet  de lait pour le client. 
Notons enfin que devant une telle situation délétère, de nombreux citoyens s’interrogent sur l’absence de réaction de la part des responsables de l’Union Générale des Commerçants et Artisans Algériens (UGCAA) et les animateurs de l’association des Consommateurs face au diktat des spéculateurs.
D’ailleurs, la seule personnalité à dénoncer cette soudaine flambée des prix est le député Tayeb Mokadem. En effet, à travers une déclaration rendue publique, cette personnalité politique s’est violemment attaqué à ces spéculateurs et au même temps appelé toutes les parties concernées à s’impliquer dans le sens à alléger le fardeau des consommateurs, notamment ceux dont les rentes mensuelles sont modestes. Notons enfin que selon de nombreux observateurs le pire est à venir ; autrement dit, les prix de ces produits de consommation connaîtront davantage une augmentation à partir de dimanche 8 décembre.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email