APN: Boughali plaide pour une révision des mécanismes d’aide – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

APN: Boughali plaide pour une révision des mécanismes d’aide

APN: Boughali plaide pour une révision des mécanismes d’aide

Le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Brahim Boughali, a affirmé ce samedi à Alger la nécessité de revoir les mécanismes d’Aide pour en faire bénéficier ceux qui en ont vraiment besoin, soulignant le caractère « sensible » du dossier dont l’aboutissement exige la réunion des conditions idoines.

La déclaration de M. Boughali est intervenue lors d’une journée parlementaire organisée par le Front El Moustakbel, au siège de l’APN sous le thème « Accompagnement par le Parlement de la politique de réforme de l’aide sociale » et « de l’Aide généralisée à l’Aide adaptée » en présence des ministres du Commerce et de la Promotion des exportations, de la Transition énergétique et des Energies renouvelables et du représentant du Premier ministre.

Le président de l’APN a tenu à préciser que « le mode d’aide généralisée doit désormais répondre à une série de critères et de normes objectives par souci d’équité dans la distribution et de cohésion sociale, d’où l’importance de revoir les mécanismes d’aide en vue d’en faire profiter ceux qui en ont vraiment besoin, l’aide reposant essentiellement sur l’équilibre sociale et la réduction des disparités sociales ».
Il s’agit de mécanismes à même de « renforcer concrètement le caractère social de l’Etat », a-t-il ajouté, soulignant qu’il s’agit d' »un dossier sensible dont l’aboutissement exige la réunion de toutes les conditions idoines ».

Parmi les principales conditions, le président de l’APN a cité la numérisation des éléments définissant les revenus des familles et l’élaboration, voire la mise au point du fichier national pour conférer à l’opération davantage de « transparence ».

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a insisté sur cette question prévue dans la loi de Finances, rappelant les lectures et approches faites de ces mécanismes garantissant la transition de l’aide généralisée « désormais inadéquate au développement enregistré dans les contextes généraux, vers l’aide orientée et adaptée au titre de mécanismes clairs fixés à la faveur d’un recensement précis, tel que stipulé dans l’article 188 de la loi de finances ».

Sur l’accompagnement par parlement de cet effort, M. Boughali a déclaré « nous partageons la vision du Gouvernement, la société civile, les partis, les syndicats et les organisations », ajoutant « nous sommes également d’accord que la subvention doit être orientée vers ceux qui la mérite ».
C’est injuste de l’octroyer à tout le monde, a-t-il déploré, précisant que le débat porte sur la méthode garantissant la concrétisation de cette démarche.

« Cette question fera l’objet de débat et de dialogue lors d’une journée parlementaire qui sera animée par des conférenciers et des spécialistes », a-t-il indiqué.

Soulignant qu’une « société forte est une société unie », M. Boughali a indiqué que la « justice sociale constitue le socle de cette société » et que l’initiative de rassemblement initiée par le Président de la République vient en renfort à ce principe authentique de notre peuple vaillant.

« La fidélité du président de la République à ces nobles valeurs témoigne de la justesse de la démarche et l’accueil favorable par les différentes institutions de cette démarche n’est qu’une preuve de plus de l’unité des Algériens et de leur attachement à la cohésion nationale et à l’union du peuple qui a payé un lourd tribut pour que l’Algérie soit un exemple en termes d’amour de la patrie, une patrie où règnent sécurité, stabilité et entraide…une patrie qui promeut les principes de liberté et d’égalité des droits et devoirs », soutient le président de la Chambre basse.

« C’est en faisant prévaloir les intérêts suprêmes du pays et en nous unissant que nous pourrons contrer tous les défis de l’heure », a souligné M. Bouaghali, ajoutant que « notre attachement à tous ce qui est de nature à nous unir fait partie des convictions de notre peuple, lesquelles ont été mises en avant par le président de la République et saluées par tous les partis, les acteurs, le Parlement et l’Armée nationale populaire (ANP), dont les membres ont toujours veillé à ce que l’Algérie soit forte, souveraine, sereine et stable, en toutes circonstances ».

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email