-- -- -- / -- -- --
Nationale

ANSEJ-CNAC : Effacement partiel de dettes auprès des banques

ANSEJ-CNAC : Effacement partiel de dettes auprès des banques

Bonne nouvelle pour les jeunes entrepreneurs ayant cumulé des dettes durant ces dernières années. Ces entrepreneurs, qui ont monté leur société avant 2011, ont connu d’énormes difficultés ces derniers temps pour rembourser leur crédit. D’autant que la conjoncture économique et le climat des affaires ne les a pas épargnés.

La majorité des grandes entreprises publiques et privées ont connu une baisse conséquente dans leurs plans de charge, d’où des gels dans les contrats ou dans les commandes, des reports et des retards dans les payements dans les marchés déjà conclus et achevés.

Cette situation s’est largement répercutée sur l’équilibre comptable de centaines d’entreprises créées dans le cadre de la lutte contre le chômage, comme l’ANSEJ et la CNAC.

Ces derniers temps, des jeunes entrepreneurs, de peur d’être poursuivis par la justice et acculés par les huissiers, ont protesté auprès des autorités publiques. 

Ils réclamaient un accord global, sous forme de solution à leur situation, soit par un effacement partiel, comme les pénalités de retard qui se sont accumulées ces dernières années, soit par leur rééchelonnement en proposant un calendrier plus souple.

Des promesses ont été faites par le gouvernement au temps de Sellal. Mais, selon les responsables, il faut un accord global entre les entreprises ayant cautionné les crédits et les institutions bancaires ayant débloqué cet argent qui a permis d’acheter du matériel et d’engager des moyens et des locations.

Mercredi, cette condition a été atteinte. L’annonce vient d’être faite par le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali.

Il a indiqué qu’une partie des dettes des jeunes entrepreneurs ayant bénéficié de crédits ANSEJ et CNAC pour monter leurs entreprises durant la période d’avant mars 2011 sera effacée.

La décision devait entrer en vigueur hier, à la faveur de la signature d’un accord entre l’ANSEJ, la CNAC et l’Association des banques professionnelles et des institutions financières (ABEF), en présence des ministres du Travail et des Finances.

La procédure en question prévoit l’effacement des dettes découlant des intérêts et des pénalités de retard. Ce qui est déjà un allégement pour ces jeunes entreprises qui étaient vouées à la faillite et la disparition. Une deuxième chance est donnée donc à ces micro-entreprises pour redémarrer.

Selon les termes de cet accord, il s’agirait d’une convention de retraitement des créances ainsi que des agios réservés éligibles à l’effacement, nés des crédits accordés aux promoteurs ANSEJ antérieurement au mois de mars 2011. Les banques concernées sont la BADR, la BNA, le CPA, la BDL et la BEA

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email