Année universitaire 2022-2023 : D'importants projets innovants enregistrés – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Année universitaire 2022-2023 : D’importants projets innovants enregistrés

Année universitaire 2022-2023 : D’importants projets innovants enregistrés

Le président de la Commission nationale de coordination et de suivi de l’innovation et des incubateurs universitaires, Ahmed Mir, a indiqué, ce dimanche, à Alger, que 234 projets labellisés en tant que projets innovants ont été enregistrés durant l’année universitaire 2022-2023 dans différents domaines, soulignant que « ces projets sont réalisables en start-up » ce qui est, selon lui, « à même d’apporter un grand soutien à l’économie nationale ».

S’exprimant lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation du bilan de la Commission, Ahmed Mir a précisé que ces projets de startup activent  dans les domaines de la biotechnologie, la smart agriculture, les énergies renouvelables, l’intelligence artificielle et les services.  Poursuivant son bilan, il a ajouté que « 2.243 projets innovants ont été déposés auprès du Comité national de labellisation en tant que projet innovant, tandis que 734 autres projets sont prêts et éligibles au financement de l’Agence nationale d’appui et de développement de l’entreprenariat (ANADE).

Concernant les demandes de brevet d’invention, le président de la Commission a fait état de « 212 demandes enregistrées, prêtes à être délivrées au niveau de l’Institut national de protection de la propriété industrielle (INAPI), outre 853 demandes ayant déjà le numéro de dépôt ». Il a ajouté que le comité a enregistré 48 marques commerciales au niveau de l’INAPI, 118 autres marques qui sont en cours d’enregistrement, 6 prototypes industriels et 19 projets sectoriels innovants . 

Afin d’accompagner les porteurs de projets, M. Mir a fait état de 94 incubateurs, dont 19 labellisés, 84 maisons d’entrepreneuriat, 17 maisons d’intelligence artificielle et 3 villes technopoles. Ces dernières réparties sur les wilayas de Constantine, Oran, Ghardaïa permettent d’accompagner les étudiants et la famille universitaire dans la transition vers la stratégie de création d’entreprises et de richesse. Au final, il a annoncé la création d’incubateurs spécialisés par 5 entreprises nationales, à savoir : Sonatrach, Sonelgaz, Naftal, Algérie Télécom et l’Agence spatiale algérienne (ASAL), assurant que les portes resteront ouvertes devant toutes les entreprises nationales qui souhaitent créer des incubateurs de projets innovants. 

Pour rappel, au mois de juin dernier , Ahmed Mir avait mis en exergue le fait que  la stratégie du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique : «Un diplôme-une start-up/un diplôme-un brevet»  à insuffler  une importante dynamique, notamment dans la consécration de la 3e dimension de l’université, consistant à connecter l’université à son environnement socioéconomique, à travers la valorisation des résultats de la recherches scientifiques sous forme d’innovation, de start-up et de micro-entreprises.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email