-- -- -- / -- -- --
Nationale

Annaba : Une soirée de bonheur complet !

Annaba : Une soirée de bonheur complet !

« On a gagné ! On a gagné ! Mabrouk aâlina ! ». Tels ont été les premières exclamations de joie, juste après la fin du match, des milliers de citoyens de la Coquette qui ont suivi en direct la finale de la coupe d’Afrique des nations opposant l’Algérie au Sénégal (1-0). Et puis… ! Et puis après quoi ? C’est l’interminable soirée, l’interminable nuit de liesse populaire pour le sacre tant espéré ! Ce sont des familles entières, tous âges confondus, qui sont sorties qui dans son quartier qui dans les grandes artères des douze communes que compte la wilaya d’Annaba pour exprimer leurs émotions, leur joie de l’Algérie qui gagne. En plus de « 1, 2,3 viva l’Algérie », de nouveaux slogans ont fait leur apparition, tel « Dzair ya Dzaïr taa z’men on a gagné ou rabi yarham el chouhada ».

Partout, dans les quartiers populaires, on entendait les youyous des femmes et les cris des enfants scandant « jibnaha ! jibnaha ! » (On l’a ramenée, on l’a ramenée ! », en référence à la coupe africaine. Sur le Cours de la Révolution, principale grande place publique, une heure après le match, c’était la ruée du tout Annaba avec drapeaux, trompettes et des centaines de feux d’artifice.

Le ciel de la Coquette s’est illuminé de milliers de feu. Vers 23h30, ce sont des familles entières, qui sont sur le Cours de la Révolution, scandant : « Allah Akbar oua Djazair oua Djazair toujours kebira ! », « Djzair khadra , one, two, three viva l’Algérie ». Des jeunes femmes s’embrassaient et pleuraient devant l’émotion intense et générale. Des touristes nationaux, certains venus de pays européens et même du Canada, dansaient, chantaient sur des rythmes de joie improvisés à la gloire de l’équipe nationale. C’est du jamais vu, du jamais vu ! Même les voitures de police, stationnées un peu partout pour veiller à la sécurité publique, émettaient de temps à autre des klaxons de joie. Cette ambiance festive a duré jusqu’à deux heures du matin.

Aâmi Slimane, un fervent supporter des Verts et détenteur d’un kiosque installé sur le Cours de la Révolution, nous dira de sa voie essoufflée : « Jamais un bonheur n’a traversé Annaba comme celui-ci, tu sais l’Algérien gagne toujours quand il est obligé de gagner. Tu vois, toutes les années fastes où Bouteflika était Président et l’argent qui coulait à flot n’ont pas permis à l’Algérie de gagner, et maintenant avec la crise économique, politique et un tas d’autres misères l’Algérie relève la tête et gagne ! C’est ça le génie algérien ! ». Et pour le hirak ? « Ça aussi c’est le génie algérien, on gagnera ! », nous répondra dans un grand rire aami Slimane !

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email