-- -- -- / -- -- --
Nationale

Annaba : Trois tentatives d’émigration clandestine déjouées

Annaba : Trois tentatives d’émigration clandestine déjouées

Trois nouvelles tentatives d’émigration clandestine ont été déjouées au large d’Annaba, hier, donnant lieu à l’arrestation de 55 individus dont 2 mineurs et une jeune fille, selon des garde-côtes qui ont précisé que, pour la première fois, une de ces tentatives a été effectuée en plein jour.

Une embarcation de fortune, dans laquelle s’étaient entassées 17 personnes dont 2 mineurs de 16 et 17 ans, a été, en effet, arraisonnée par une patrouille des garde-côtes aux environs de 13 h 30, à quelque 5 miles au nord-ouest de Ras El Hamra, ont encore indiqué les garde-côtes. 

La barque de ces « harragas » avait pris la mer vers 10 heures depuis la plage d’Oued Bagrat, dans la commune de Seraïdi, selon les détails révélés par l’unité territoriale de ce corps constitué. Plus tôt dans la journée, une autre patrouille des Garde-côtes avait intercepté au petit matin deux embarcations de fabrication artisanale avec à leur bord 17 et 21 personnes parmi lesquelles une jeune fille, a également indiqué la même source, précisant que l’interception a été opérée à 8 miles environ au sud-est de Ras El Hamra. 

Par ailleurs, durant la journée d’avant-hier, tentative d’émigration clandestine a été déjouée. En effet, douze candidats à l’émigration clandestine ont été interceptés au large d’Annaba. Un bilan qui avait porté à 206 le nombre de « harraga » arrêtés dans cette wilaya durant le seul mois de décembre en cours, selon le groupement des garde-côtes.

Les émigrants clandestins arrêtés avant-hier matin, âgés de 20 à 32 ans, ont été interceptés à 25 miles au large de Ras El Hamra alors qu’ils tentaient de rejoindre la rive nord de la Méditerranée à bord d’une embarcation de fortune qui a pris la mer dans la soirée de samedi depuis la plage de Chatt, dans la wilaya voisine d’El Tarf, a précisé la même source.

Ils devaient être présentés, après la visite médicale d’usage, devant le procureur de la République près le tribunal d’Annaba, pour tentative d’émigration clandestine. Ce ne sont pas moins de 463 émigrants clandestins qui ont été interceptés au large de la ville d’Annaba depuis le début de l’année 2015, dont 263 durant le seul mois de décembre en cours.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email