Annaba : Trafic vers Israël de pièces archéologiques – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Annaba : Trafic vers Israël de pièces archéologiques

Annaba : Trafic vers Israël de pièces archéologiques

Les services de sécurité ont neutralisé, à la fin de la semaine dernière, six trafiquants spécialisés dans la récupération d’objets archéologiques dans la commune de Boumaiza, wilaya de Skikda. Ils étaient en possession de plus de 700 pièces de monnaie et de pièces archéologiques datant de l’époque romaine, qui finissent hors des  frontières pour atterrir en autres autres en Israël.

Les six mis en cause sont âgés entre 20 et 40 ans et faisaient l’objet d’enquête depuis plusieurs mois, par les services de la Gendarmerie nationale. Ils ont été appréhendés suite à un  contrôle routiers établi sur la base d’un renseignement, ont fait savoir ce mardi au Jeune Indépendant des sources sécuritaires.

Cette nouvelle mafia, apparemment constituée de personnes jeunes dont la plupart sont illettrés, agissent pour le compte de mafieux installés à l’étranger. Toutes les pièces archéologiques et œuvres d’art sont destinés à l’Europe et aux Etats-Unis, via la Tunisie, vers un embarquement final à destination de l’Italie puis Israël. C’est à partir de ce dernier pays que les objets d’art volés connaissent leur destination finale. Selon des sources sûres, il n’y a aucun doute que la mafia italienne a insufflé le mot de trafic de pièces archéologiques aux jeunes harraga de retour au pays après leur expulsion par les autorités italiennes.Des sources sécuritaires affirment d’ailleurs que l’ampleur de ce trafic a véritablement augmenté ces derniers mois. «Cela a été confirmé par les harraga lors des arrestations», a ajouté la même source.
D’autres cercles mafieux installés en France et en Israël ont aussi commandité quelques «vols nostalgiques». Pour les premiers des pieds-noirs et pour les seconds des juifs ayant vécu en Algérie. Ils ont payé cher pour récupérer des souvenirs implantés dans leurs anciennes habitations algériennes. Ces souvenirs concernent notamment des statuettes et autres ornements qui, un jour, avaient décoré l’intérieur et l’extérieur de leurs résidences respectives.

Pour preuve, aucune statue ornant l’entrée des escaliers d’un immeuble ou même celles fixées à l’entrée de la porte d’accès extérieur n’existent aujourd’hui.

Le genre de pièces archéologiques qui atterrissent en Israël

Ces disparitions, selon des sources sécuritaires, ne sont pas l’œuvre des islamistes. Même durant les moments de la décennie noire qu’a connue l’Algérie, à savoir durant les années 1990, aucune statue ou aucun ornement religieux à Annaba n’a été touché.

Au contraire, les islamistes de l’ex-FIS, même chauffés à blanc, se réunissaient souvent sous la statue de Diane chasseresse mais sans s’en prendre une seule fois à elle. Cette statue en bronze, qui existe encore aujourd’hui, se trouve au cœur du quartier de la Colonne d’Annaba, autrefois quartier ayant été le théâtre de grandes manifestations.

Vol en série de pièces archéologiques
Le plus grave dans ces détournements a surtout concerné les musées  d’Annaba, de Guelma et de Skikda. Cela a été un véritable pillage puisque c’est toute une mémoire matérielle et historique qui a été subtilisée.

Pour Annaba, la disparition du masque de Gorgone, qui ornait autrefois une fontaine non loin de l’antique Hippone, une grosse sculpture représentant la tête en marbre de ce personnage mythique, avec un diamètre d’un mètre et un poids de plus de 400 kg, est un véritable mystère. Qui a volé la Gorgone et comment les voleurs ont-ils procédé pour la déplacer et la transporter ?

Des pièces archéologiques récupérées par la gendarmerie

Cette perte est inestimable, selon les historiens locaux. Mais il y eut un revirement durant la révolution tunisienne. Le masque de Gorgone a en effet été découvert dans la villa du gendre de l’ex-président tunisien Zine El-Abidine Benali. L’Algérie a réussi à rapatrier la précieuse pièce archéologique. Aussi, au début des années 1980, plusieurs dizaines de pièces de monnaie ont été volées du musée d’Hippone. Le comble, même durant l’occupation française, c’est que les plus belles pièces archéologiques découvertes en Algérie avaient pris une autre destination, à savoir la France.

Le musée du Louvres, à Paris, regorge de souvenirs archéologiques algériens dont le buste d’Aphrodite voilée, exposé dans le célèbre musée alors que la partie inférieure se trouve actuellement au musée d’Hippone. Au niveau de la cathédrale, dominant le site de l’antique Hippone, soit Hippone la Royale, l’aigle en bronze ornant la statue de Saint-Augustin a été scié avant de prendre une destination inconnue.

A Guelma, 80 pièces archéologiques volées du musée ont été récupérées par la Gendarmerie nationale dans la localité de Medzaz-Esfa, et ce après l’arrestation des malfaiteurs.

A Skikda, une pièce en marbre de haute valeur, représentant Marcus Aurelius Antoninus, plus connu sous le nom de Marc Aurèle, empereur romain, a été volée avant d’atterrir aux Etats-Unis. Alertées, les autorités algériennes avaient lancé un avis de recherche international. Et c’est de bonne grâce que le bureau fédéral d’investigation (FBI) américain était arrivé à localiser le buste, déjà mis aux enchères à hauteur d’un demi-million de dollars chez Christie, avant de le récupérer et le restituer via l’ambassadeur américain de l’époque.

Un observateur d’Annaba spécialisé dans les objets archéologiques et les œuvres d’art  a déclaré au Jeune Indépendant qu’«Annaba, comme toute l’Algérie, est riche en souvenirs archéologiques. Elle est (Annaba, ndlr) vierge et les recherches archéologiques y sont à faible cadence. Au niveau du site d’Hippone, il suffit de gratter le sol pour découvrir des pièces archéologiques».

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email