-- -- -- / -- -- --
Energies Environnement

Annaba: 21 entreprises de récupération et de recyclage opérationnelles

Annaba: 21 entreprises de récupération et de recyclage opérationnelles

Ce que jette le commun des mortels dans les poubelles est aujourd’hui récupéré et recyclé par de nouvelles entreprises créées tout récemment. La moitié de ces entreprises, en attendant des jours meilleurs faute de moyens financiers, se sont spécialisées uniquement dans la récupération des déchets domestiques et leur exportation.

Elles exportent vers la Tunisie et les pays européens. Ainsi, 21 entreprises spécialisées dans la récupération et le recyclage des déchets domestiques sont opérationnelles et activent au niveau des trois communes les plus peuplées de la wilaya d’Annaba. Elles arrivent à collecter entre 8 et 10% des 540 tonnes de déchets produits chaque jour au niveau du chef-lieu mais aussi dans les localités d’El-Bouni et Sidi Amar. 50% de ces déchets sont organiques, le reste est représenté par le carton, le plastique et les métaux.

Selon un cadre de l’environnement, ces entreprises procèdent au recyclage de ces déchets dans des unités de transformation implantées sur le territoire de la wilaya, ce qui, d’une part, crée de l’emploi et, d’autre part, participe à la propreté et à la préservation de l’environnement. Mais ces investissements restent en deçà de ce qui était attendu, surtout avec les facilités accordées en matière de création d’entreprises dédiées à la protection et à la préservation de l’environnement.

En effet, l’intervention de ces unités de transformation reste limitée dans la mesure où l’incivisme des citoyens, ajouté au manque de moyens mis à la disposition des collectivités locales, ont fait que les ordures ménagères et autres déchets s’entassent un peu partout dans la ville, excepté, bien-sûr, la «vitrine» représentée par le centre-ville et ses environs immédiats. Une situation qui se vérifie aussi au niveau des communes avec, en sus, des animaux circulant librement sur les voies principales. Chiens errants, vaches et moutons laissent derrière eux des traînées de déjection, ce qui ajoute à la saleté ambiante qui enveloppe les cités.

La gestion des déchets pose un vrai problème à Annaba. Le CET d’El-Berka Zarga est saturé. On continue, malgré tout, à exploiter le moindre petit espace, sachant que la commune d’Annaba n’est qu’un des clients du CET où sont déposés les déchets de trois autres communes, à savoir El-Bouni, El-Hadjar et Sidi Amar.

Cette situation a amené la commune chef-lieu de wilaya à utiliser une autre décharge située dans la localité de Tacha, dans la commune de Berrahal, ce qui donne lieu à un déplacement de camions sur 60 km (aller-retour), impliquant des dépenses supplémentaires et une usure des matériels, lesquels tombent souvent en panne. Aussi, l’investissement dans la récupération et le recyclage des déchets domestiques s’impose plus que jamais, devenant une priorité. Une grosse entreprise publique serait l’idéal.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email