-- -- -- / -- -- --
Monde

Ankara suspend le déploiement de ses troupes à Mossoul

Ankara suspend le déploiement de ses troupes à Mossoul

La Turquie a suspendu le déploiement de 350 de ses soldats dans la région de Mossoul (nord de l’Irak), après les vives protestations de Baghdad, ont rapporté lundi des médias turcs. 

Il a été demandé à ces militaires, censés venir former des miliciens irakiens, d’attendre à la frontière avec l’Irak jusqu’à ce que les deux capitales parviennent à un consensus, selon la chaîne NTV News.

L’Irak avait convoqué samedi l’ambassadeur de Turquie à Baghdad pour exiger le retrait immédiat des forces turques de la région de Bachika, au nord-est de Mossoul, chef-lieu de la province de Ninive contrôlé depuis un an et demi par l’organisation terroriste autoproclamée “Etat islamique” (Daech/EI). 

Quelques conseillers militaires turcs se trouvaient déjà dans un camp d’entraînement irakien avant le dernier déploiement signalé jeudi dernier afin de former une force de volontaires irakiens destinée à combattre Daech. Après ce déploiement, les effectifs turcs étaient passés à 600 hommes en Irak. 

Le gouvernement irakien a rappelé samedi que les militaires turcs n’avaient pas la permission de se trouver sur le sol irakien. Un bataillon de chars et d’artillerie est entré sur le territoire irakien, dans la province de Ninive, sous le prétexte d’entraîner des groupes irakiens, sans avoir demandé la permission ni obtenu l’autorisation de la part des autorités fédérales irakiennes”, a souligné le bureau du Premier ministre irakien Haidar al-Abadi dans un communiqué. 

M. al-Abadi a menacé de faire appel aux Nations Unies pour forcer la Turquie à retirer ses troupes. Dimanche, le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu a envoyé une lettre à son homologue irakien en lui assurant qu’”aucune force supplémentaire ne sera envoyée à Bachika tant que (ses) préoccupations sur cette question ne seront pas surmontées”.

M. Davutoglu a indiqué que son pays respectait l’intégrité et la souveraineté de l’Irak et qu’il n’irait jamais à l’encontre de ce principe. La Turquie “est prête à poursuivre et approfondir sa coordination avec le gouvernement irakien dans la lutte contre le terrorisme”, a-t-il ajouté.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email