-- -- -- / -- -- --
Nationale

Aménagement du territoire: L’Algérie intéressée par l’expérience française

Aménagement du territoire: L’Algérie intéressée par l’expérience française

La présence des préfets français à la rencontre conjointe de jeudi dernier entre les ministres de l’Intérieur algérien et français avait pour but d’aider la partie algérienne à mieux comprendre et à bien appréhender la problématique du plan d’aménagement du territoire (SNAT) qui se caractérise, selon le directeur de la prospective et de la programmation au ministère de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement, Madjid Saada, par un déséquilibre flagrant entre le Nord et le Sud.
Ce responsable, qui s’exprimait ce  dimanche sur les ondes de la radio nationale a révélé que « des erreurs ont été commises » dans l’application de ce schéma directeur faisant toutefois remarquer que « des modifications sont nécessaires pour bien l’adapter à la nouvelle conjoncture ».
Faisant référence au diagnostic réalisé par l’entremise de ce schéma, Saada relève que 4% du nord de l’Algérie sont occupés par 63% de la population alors que le Sud et les Hauts Plateaux, lesquels représentent 87% du territoire ne concentrent, pour leur part, que 9% du reste.

Selon l’invité de la rédaction de la radio nationale, cette rencontre a permis aussi d’avoir un échange sur les expériences et des informations sur cette question « en raison de leur savoir-faire en la matière ». Le directeur de la prospective et de la programmation au ministère de l’Intérieur a également soulevé le problème du développement de ces régions (Hauts Plateaux, les régions montagneuses, les régions frontalières et le Sahara) du fait de l’absence des investissements : « Les hommes d’affaires préfèrent investir dans le Nord et nous avons conseillé les walis à plus d’ingéniosité pour attirer les investisseurs ».

Le directeur de l‘aménagement a mis en exergue le SNAT, adopté en 2010 et entré en application en 2011, seul moyen par lequel l’Etat « envisage d’entreprendre un développement durable et sans exclusive » de l’ensemble des régions du pays. Saada rappelle que ce schéma a, déjà, commencé à prendre forme à travers la construction de l’autoroute Est-Ouest, les grands transferts d’eau, les unités de dessalement d’eau potable, le développement de l’agriculture et celui des technologies de l’information et de la communication. Enfin, les actions entreprises par le SNAT entendent rééquilibrer le développement axé sur les zones des Hauts Plateaux et du Sud, mais aussi celui des régions montagneuses et frontalières en particulier.

Le schéma national d’aménagement du territoire (SNAT), qui couvre le territoire national, vise la distribution équitable des richesses, notamment pour les régions du Sud et les régions frontalières à travers l’élaboration des règles de distribution des activités et du peuplement à travers le territoire national, et la localisation des grandes infrastructures. Il a été élaboré sur la base d’une concertation qui a impliqué tous les acteurs intervenant dans le domaine de l’aménagement du territoire.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email