-- -- -- / -- -- --
Nationale

Ambassadeur de Chine au Jeune Indépendant: L’Algérie vaincra le Covid-19

Ambassadeur de Chine au Jeune Indépendant: L’Algérie vaincra le Covid-19

Depuis un certain temps, le Covid-19 a soudainement frappé de plein fouet le monde entier. Le virus ne connaît pas les frontières, cette épidémie a non seulement mis en danger la vie et la santé de toute l’humanité, mais a aussi gravement compromis le développement économique et social de tous les pays.

Face à cette crise internationale de santé publique sans précédent, la lutte contre l’épidémie est devenue une priorité absolue pour tous les pays du monde, mais des pays ont adopté des stratégies d’adaptation particulières.

Il y a d’abord des pays comme l’Algérie et la Chine qui ont mobilisé toute la nation pour lutter de manière décisive contre cette épidémie. Mieux, ils s’entraident l’un et l’autre en ce temps de crise et travaillent étroitement dans leur lutte commune obtenant, au demeurant, des résultats probants face à cette crise.

L’Algérie a été l’un des premiers pays à fournir des aides urgentes de matériel anti-épidémique à la Chine. Elle a mobilisé des vols charters pour livrer 500. 000 masques médicaux, 300. 000 paires de gants médicaux, 20. 000 paires de lunettes de protection médicales et d’autres matériels d’aide médicale urgente à la Chine. M. Abdelmadjid Tebboune, Président de la République Algérienne Démocratique et Populaire, a spécialement envoyé un message de soutien à son homologue chinois le Président XI Jinping, en son nom et au nom de la partie algérienne. Le gouvernement et le peuple chinois gardent pour toujours à l’esprit ce noble geste de l’Algérie. A l’heure actuelle, l’Algérie fait face à la même tâche ardue, et la Chine n’hésite point à aider son ami de longue date. Premièrement, la Chine a fourni directement des aides urgentes de matériels médicaux à la partie algérienne. La Chine a organisé, à travers le gouvernement central, les autorités locales, les entreprises et ressortissants chinois implantés en Algérie, plusieurs lots de dons et aides urgentes de matériels médicaux pour l’Algérie. Ces dons et aides sont composés de masques médicaux, de vêtements de protection médicale, de masques d’isolement médical, de gants médicaux, de réactifs de diagnostic et de respirateurs. Avec ces équipements médicaux, la Chine voudrait bien aider l’Algérie à lutter ensemble contre cette épidémie.
Deuxièmement, en matière d’achat en urgence de matériels médicaux de la part des entreprises chinoises, la Chine a également fourni à la partie algérienne une assistance considérable, dans la circonstance où le monde souffre d’une pénurie globale de ces équipements et la Chine assure, elle seule, la production des trois quarts du matériel médical du monde entier alors que sa production nationale n’est pas encore complètement recouvrée, en coordonnant l’action des différents départements ministériels et en facilitant son acheminement urgent du matériel par avion militaire de Chine vers l’Algérie.
Troisièmement, la Chine a mené des échanges importants et continus d’expertises dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 avec la partie algérienne, notamment à travers des visioconférences tenues entre les spécialistes des deux pays, et à travers le partage du plan de diagnostic et de traitement des patients infectés par le Covid-19 résumé par la Chine avec la partie algérienne pour qu’elle puisse s’y référer lors de sa lutte contre le Covid-19. Cette lutte conjointe entre les deux pays prouve encore une fois que les deux pays sont de vrais frères, de vrais amis et de vrais partenaires liés par une amitié remarquable, par un partenariat stratégique global basé sur une confiance mutuelle et par la mise en œuvre du concept dit de « la communauté de destin » pour l’humanité.

L’exemple algéro-chinois raté par l’Occident 
Cependant, certains pays occidentaux n’ont pas pris de mesures fermes et immédiates comme la Chine ou l’Algérie au début de la propagation de la maladie, ce qui a été un gaspillage total d’un temps précieux que la Chine leur a fait gagner avec ses énormes efforts et sacrifices. Après avoir perdu le contrôle de la propagation domestique, Ils n’ont pas, engagés des efforts adéquats afin d’arrêter la propagation du virus. Ils ont plutôt choisi d’un, côté de, piller les équipements médicaux des alliés, tout en préconisant la priorité absolue pour leur pays, en négligeant leur valeurs de l’humanisme et de solidarité, et de l’autre, de politiser farouchement l’épidémie, en portant des accusations mensongères et des diffamations provocatrices à l’égard de la Chine. Il s’agit, à leurs yeux, de faire de la Chine le bouc émissaire idéal en lui faisant porter les conséquences de leurs échecs.

Il est évident qu’il est beaucoup plus important, pour ces pays occidentaux, de rejeter la faute sur la Chine afin de se justifier devant leur peuple au lieu de prendre des mesures efficaces pour vaincre la maladie.

Alors ces pays-là s’ingénient à ce jour à faire valoir leur folles théories du “virus chinois”, du “péché originel chinois” et du “retard de réaction à cause de la Chine” ; quand ils voient que la Chine fournit aux autres pays des fournitures médicales urgentes suite aux demandes de ces pays et par principe d’humanisme, non seulement ils refusent à donner un coup de main, mais aussi ils portent au contraire des allégations diffamatoires vers la Chine, telles que “les fabriqués en Chine sont de très mauvaise qualité”, “la Chine mène une diplomatie d’influence”, une “diplomatie des masques” ou une “diplomatie de propagande”, “la Chine cherche à remplir le vide laissé par les Etats-Unis sur le plan de la gestion mondiale”.

Ces allégations et attitudes pleines d’arrogance, de préjugés et de discrimination ont fait l’objet de l’opposition de la communauté internationale. La lutte contre cette épidémie est une guerre soudaine et imprévue. Tout le monde peut imaginer que ceux qui mènent un combat acharné n’arrivent pas à trouver le temps de penser à être loués ou récompensés selon leurs exploits après le combat. Actuellement, la Chine s’efforce de protéger les vies et d’assurer la santé au profit de sa population, et en même temps, essaie, partant de l’esprit humanitaire, d’aider les autres pays à lutter contre l’épidémie du Covid-19. Concernant les expertises et expériences chinoises obtenues lors de la guerre contre l’épidémie, la Chine voudrait bien les partager, avec plaisir, avec les autres pays.

Pourtant, la Chine ne prend jamais son partage d’expériences pour une prétendue arme géopolitique ou un soi-disant outil stratégique. Si les concepts, pratiques et expériences chinois peuvent contribuer positivement à la sécurité sanitaire planétaire et à la gestion sanitaire mondiale, la Chine estime qu’il s’agit de sa responsabilité et de son devoir en tant que grand pays ayant le sens de responsabilité dans la planète. Sur la détermination de la source de ce virus, c’est une question scientifique et il faut écouter les avis des professionnels du monde scientifique. La Chine s’oppose fermement à la stigmatisation sous le prétexte du virus, et elle informe, depuis toujours et à temps, la communauté internationale de l’évolution de l’épidémie dans son pays de manière ouverte, transparente et responsable. Après la découverte du premier cas suspect le 27 décembre 2019, la

Chine a communiqué, le 3 janvier 2020, cette information à la communauté internationale et a partagé, le 12 janvier 2020, le séquençage génétique du virus. Les faits sont très clairs. Il n’est ni moral ni responsable de rejeter, en ignorant les faits, la responsabilité de la propagation de l’épidémie vers la Chine. Par ailleurs, cette attitude ne peut en aucun cas aider ces pays à mener à bien la prévention et le contrôle de l’épidémie.

Après les considérables efforts conjugués et la prise résolue de mesures contre le Covid-19, j’ai noté que la Chine et l’Algérie ont obtenu des résultats notables et ont émis des signaux positifs.

D’une part, la Chine, un des premiers pays qui se sont engagés dans la mobilisation générale et qui ont mené une coopération internationale efficace pour lutter contre la propagation du Covid-19, a remporté, sous la direction du Président XI Jinping, une grande victoire. La ville de Wuhan, autrefois la ville la plus touchée par le virus, a été déconfinée et le pays revient progressivement à la normale sur les plans économique et social.

D’autre part, l’évolution de l’épidémie en Algérie est marquée par des tendances positives qui sont dues à la clairvoyance du Président Abdelmadjid Tebboune, aux efforts actifs et aux sacrifices énormes du peuple algérien, et aux soutiens énergiques de pays amis comme la Chine. Selon les chiffres officiels fournis par la commission de suivi du ministère de la santé tandis que le nombre de guérisons en Algérie augmente sans cesse, celui de nouveaux cas confirmés est au plus bas sinon de zéro dans bon nombre de wilayas. Le Président Tebboune a annoncé récemment une série de mesures de prévention encourageantes et ont exprimé sa satisfaction sur l’amélioration relative de l’épidémie dans le pays. Tout cela nous a donné beaucoup de confiance et j’ai la certitude que la victoire nous attend prochainement.

La Chine et l’Algérie sont des partenaires stratégiques globaux liés par une amitié exceptionnelle. Face à l’épidémie, la Chine continuera à rester fermement aux côtés de l’Algérie et à fournir du soutien et des aides selon ses capacités. Par le passé, la Chine et l’Algérie ont mené, coude à coude, une guerre contre le colonialisme et le vaillant et insoumis peuple algérien a vaincu les colonialistes et ont obtenu son indépendance si chère et si précieuse. Aujourd’hui, les deux pays continuent leur entraide dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 et la Chine est convaincue que l’Algérie sortira victorieuse de de son combat contre le Covid-19 dans un futur proche.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email