-- -- -- / -- -- --
Nationale

Amara Benyounès : «C’est la fin de l’islam politique»

Amara Benyounès : «C’est la fin de l’islam politique»

Le patron du MPA, Amara Benyounès, a estimé que les résultats des élections locales « ont confirmé la fin de l’islam politique en Algérie, qui a surtout besoin de partis porteurs de propositions et de projets à même de résoudre les problèmes quotidiens du citoyen ».

S’exprimant hier lors d’un point de presse, Benyounès, dont le parti a réalisé un grand saut, dira qu’à chaque rendez-vous électoral « la pratique démocratique se consolide par l’émergence de nouveaux partis et le déclin d’autres », ajoutant que « les dernières élections locales et législatives se sont déroulées dans une totale transparence ».

Une réponse qui constitue un clin d’œil aux responsables des partis politiques de l’opposition qui ont brandi le spectre de la fraude et des dépassements. Les accusations de fraude sont « habituelles » de la part de certains partis, dont nombre d’entre eux ne disposent pas d’assez de moyens humains et de militants pour surveiller les bureaux de vote, alors ils parlent de fraude avant même l’organisation des élections, ironise-t-il.

Estimant que « la fraude n’est pas uniquement l’affaire de l’administration et qu’elle peut parfois émaner des candidats », Benyounès ajoute que « la fraude n’est plus possible à l’ère des nouvelles technologies de l’information et de la communication ».
Cependant, le président du MPA admet l’existence de « quelques dépassements » et de quelques « escarmouches », les considérant comme « quelque chose de normal ». 

Pour rappel, le MPA compte 68 sièges au niveau des APW alors qu’il a gagné 62 communes, contre 12 lors des locales de 2012. Le parti a récolté « 500 000 voix qui ont conduit à la présence de ses élus dans 45 wilayas », révèle encore Benyounès.

En dépit de ces succès électoraux, le parti compte déposer également des recours preuve à l’appui auprès des tribunaux administratifs dans plus de 20 wilayas. Ces recours concernent « le comptage des voix pour le scrutin des APC ». 

D’autres recours ont été déposés dans certaines communes remportées par le Mouvement populaire algérien (MPA), a-t-il ajouté, soulignant que son parti « a une totale confiance en les décisions de la justice algérienne.

Enfin, le patron du MPA a salué « le climat démocratique qui a régné tout au long de la campagne électorale ». Il a tenu à rappeler que « le conseil national de son parti est le seul à même de fixer la position du MPA pour la prochaine élection présidentielle ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email