-- -- -- / -- -- --
Nationale

Amar Ghoul donne le coup d’envoi de la saison estivale

Amar Ghoul donne le coup d’envoi de la saison estivale

C’est dans un air festif et une ambiance bon enfant que la saison estivale 2015 a été lancé, hier à Boumerdès, sous le slogan « La plage, un espace familial », en présence du DG de la Protection civile, le colonel Lahbiri, ainsi que du wali de Boumerdès, Kamel Abbas.

Le choix s’est porté sur la wilaya de Boumerdès car c’est une ville qui a su se démarquer du fait de la propreté de ses plages et de la multitude d’espaces de détente qu’elle offre à l’estivant, a affirmé le ministre du Tourisme, Amar Ghoul. Lui succédant, le wali de Boumerdès, Kamel Abbas, a déclaré que le nombre de plages autorisées à la baignade, est de 35, et ce sur les 57 plages existantes. Et de souligner que « la wilaya a fait des efforts considérables pour une préparation minutieuse de cette saison estivale ».

Il a indiqué également que les « dispositifs sécuritaires de la DGSN et de la Gendarmerie nationale ont été lancés ». Il a également tenu à rappeler, que cette saison, 370 plages ont été autorisées à la baignade sur un total de 579 plages que compte le littoral, et que 224 plages ont été interdites pour des raisons de pollution et risques particuliers. Des moyens matériels supplémentaires, particulièrement en ce qui concerne les embarcations pneumatiques d’intervention, sont également prévus dans le cadre de ce même dispositif de surveillance.

La Protection civile intensifie le dispositif de sécurité

Chaque année, dès l’ouverture de la saison estivale, la Protection civile met en place d’importants moyens humains et matériels nécessaires à la surveillance des plages et des baignades sur l’ensemble des plages ouvertes et autorisées au public.
L’ensemble de ces moyens sont mobilisés du 1er juin au 30 septembre pour assurer la sécurité des baigneurs et la quiétude des estivants.

Bien entendu, la campagne estivale est minutieusement préparée par la Direction générale de la Protection civile, qui organise des regroupements permettant d’évaluer les bilans de la campagne écoulée et de renforcer, éventuellement, par des moyens de secours, de sauvetage et d’évacuation si nécessaire. En effet, les éléments de la Protection civile tiennent à renforcer le dispositif de sécurité comme à chaque période de l’année, surtout à travers la sensibilisation.

Un élément important dans la prévention contre les différents accidents dont peuvent être victimes les estivants. Le plus courant reste la noyade, faisant chaque année des centaines de victimes. Un autre élément sur lequel insiste la Protection civile est celui de la formation au secourisme.

71.230 secouristes bénévoles ont été formés par la Protection civile à travers le pays, depuis 2010 à ce jour, soit 12 781 femmes et 59 463 hommes, et ce dans le cadre de l’opération « Un secouriste pour chaque famille », selon le colonel Farouk Achour, responsable de la communication. Une formation très simple et courte qui permet de connaître les bons réflexes en cas d’urgence.

Il convient de rappeler que la Protection civile a, en 2014, enregistré 232 noyades dans des réserves d’eau, 18 dans des barrages, 15 dans des oueds, 28 dans des mares d’eau, 22 dans des retenues collinaire et 14 dans des piscines ou des bassins. Par ailleurs, et au niveau des plages, pas moins de 46 personnes ont été déclarées noyées dans des plages surveillées et 96 autres dans des plages non surveillées.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email