-- -- -- / -- -- --
Nationale

Amar Ezzahi rejoint Zanouba à l’âge de 75 ans

Amar Ezzahi rejoint Zanouba à l’âge de 75 ans

Le chanteur du chaâbi Amar Ezzahi s’est éteint hier après-midi à l’âge de 75 ans à son domicile à Alger. Le célèbre interprète du chaâbi avait été hospitalisé en septembre dernier à Ain Naadja pour un malaise. Amar Ezzahi était en attente d’être transféré dans un établissement hospitalier spécialisé à l’étranger.

Né le premier janvier 1941 à Ain El Hammam à Tizi-Ouzou, Amar Ezzahi a débuté sa carrière dans le chaâbi et le hawzi dans les années 1960, après l’indépendance.

Son premier enregistrement date de 1968 et devient l’un des plus brillants interprètes du chaabi des années 1970. Modeste, réservé, se confiant rarement, fréquentant souvent le café El Kawakib, Amar Ezzahi disparaît pratiquement de la scène artistique à partir de 1980 et n’est présent que lors des fêtes familiales.

Il réapparaît le 10 février 1987 dans un récital à la salle Ibn Khaldoun avec Mustapha Skandrani à Alger, où il interpréta entre autres « El Kaoui, Ghadder Kassek Ya Ndim, Taleb TiriAalla, Mekka y’al qelb El Haoui, El Harraz » pour s’effacer à nouveau.
Sa discographie officielle se limite à une cassette et quelques vinyles, mais ses 50 ans de carrière sont disponibles en quelques clics.

Sur une page Facebook, entièrement dédiée au chanteur, ce sont ainsi de centaines d’heures d’enregistrements des fêtes privées que Amar Ezzahi a animées depuis les années 1960 qui ont été numérisées par de jeunes amoureux du chaâbi.

Un coffret de dix CD contenant des enregistrements de fêtes a bien été édité en 2012 par le ministère de la Culture et un autre quelques années plus tôt chez l’éditeur privé Atlas, mais ces compilations restent difficiles à trouver dans le commerce, de l’avis de nombreux fans du chanteur. Il sera inhumé aujourd’hui au cimetière d’El Kettar.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email