-- -- -- / -- -- --
Nationale

Amar Belhimer au Jeune Indépendant : « L’appel de Gaïd Salah est dans l’ordre des choses »

Amar Belhimer au Jeune Indépendant : « L’appel de Gaïd Salah est dans l’ordre des choses »

Amar Belhimer, président de la commission politique de l’Instance nationale de médiation et de dialogue (INMD), a estimé dans des déclarations mercredi au Jeune Indépendant que l’appel du chef d’état-major de l’ANP Ahmed Gaïd Salah pour la convocation du corps électoral pour le 15 septembre est “dans l’ordre des choses”.

Interrogé sur la réaction de son instance par rapport à ces déclarations de Gaïd Salah, il a répondu que “nous, on est arrivé au terme de notre mission déjà à fin août.” “Force est de constater que le mouvement associatif et les partis disent la même chose. Tout le monde est convaincu des mêmes issues ; il faut faire des élections vu la gravité de la situation qui s’annonce”, ajoute M. Belhimer. 
Pour lui, “on sent qu’il faut passer à autre chose : l’appel du chef d’état- major de l’ANP était prévisible. Les partenaires politiques sont arrivés à une conclusion qu’il faut passer à autre chose”, soutient-il, avant de relever que “c’est dans l’ordre des choses que l’armée réagisse de la sorte.”
Sur la situation politique, il a expliqué qu’’’elle évolue positivement, mais non sans difficultés, puisqu’on arrive au terme d’une phase de désodre et d’incertitude pour rentrer dans une normalité institutionnelle et constitutionnelle, avec une échéance précise qui est l’élection présidentielle.”
Quant au “processus de dialogue, il n’y a pas de raison pour que cela n’aboutisse pas”, relève par ailleurs M. Belhimer, qui a ajouté qu’ ’’il y a une échéance électorale qui est fixée par les institutions en place dans le pays, dont l’institution militaire et le chef de l’Etat.” 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email