-- -- -- / -- -- --
Nationale

Alors que le confinement général se profile à l’horizon: Une mesure pas toujours respectée

Alors que le confinement général se profile à l’horizon: Une mesure pas toujours respectée

Le confinement est le seul « remède » contre le virus corona qui fait des ravages dans le monde entier. Instaurée d’une manière totale et partielle en Algérie pour stopper la propagation du Covid-19, cette mesure n’est pas pour autant respectée.

Malgré la recommandation sans appel des experts médicaux sur la nécessité du confinement, on s’aventure encore à sortir. On ne change pas les habitudes et on continue à se regrouper dans les lieux publics et les quartiers, le soir entre amis. Pis, les mesures de précaution, notamment la distanciation sociale, ne sont pas toujours respectées.

Chez le marchand de légumes et fruits ou chez le boulanger, les consommateurs agissent comme d’habitude et ne tiennent pas compte des mesures sanitaires ; l’essentiel c’est de faire ses courses. Des images et des vidéos largement diffusées sur les réseaux sociaux montrent l’inconscience de certains. Des ruées sur la semoule, une denrée devenue rare en ces temps, sont signalées ici et là. L’on n’hésite pas aussi à former des attroupements sur le trottoir pour, souvent, discuter du coronavirus sans le moindre respect de la distance recommandée. Un paradoxe ! Le soir, on continue à se retrouver comme si de rien n’était. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle des patrouilles des services de sécurité sont effectuées, invitant les veilleurs à renter chez eux en les sensibilisant aux risques encourus.

Pourtant, le confinement a été instauré par les autorités, après recommandation des experts médicaux, pour limiter et stopper la circulation du Covid-19. Ainsi, depuis presque une semaine, Blida, la wilaya la plus touchée par le coronavirus en Algérie, est soumise à un confinement total. Il est interdit de sortir ou d’accéder à la ville des Roses, sauf avec une autorisation. La ville est donc désertée par sa population qui a plus ou moins respecté la consigne de rester chez soi, mais qui se plaint toutefois des désagréments du quotidien, comme la non-disponibilité de produits de première nécessité et les difficultés de déplacement même pour nécessité.

La wilaya d’Alger s’est vue imposer un couvre-feu depuis le 23 mars. De 19h à 7h, il est interdit de circuler. Même la journée, la capitale est presque vide. Hormis certains commerces (boulangerie, bureaux de tabac et journaux) ainsi que les laboratoires d’analyses médicales, les cliniques privées, les cabinets dentaires qui doivent rester ouverts, tous les rideaux sont baissés. C’est dans une note que la mairie d’Alger-centre a clarifié et cité les activités exemptées par la mesure de fermeture. Les personnes ne respectant pas ces mesures seront soumises à des sanctions allant jusqu’à des poursuites judiciaires.

Quelques jours plus tard, le couvre-feu est étendu. Désormais neuf wilayas du pays sont concernées par la disposition. Il s’agit de Batna, Tizi Ouzou, Sétif, Constantine, Médéa, Oran, Boumerdès, El-Oued et Tipasa.

Un confinement général se profile donc à l’horizon, compte tenu de la propagation rapide du Covid-19 en Algérie qui a atteint 36 wilayas. Pour stopper sa circulation, le confinement s’impose au moment où les chercheurs travaillent d’arrache-pied pour trouver un remède à ce tueur invisible.

Cependant, décider d’un confinement ne suffit pas dans la mesure où cette disposition n’est pas ou peu appliquée sur le terrain. Il faut donc veiller à son application. Une mission des autorités qui doivent sévir si nécessaire, car c’est de la santé publique qu’il agit. C’est d’ailleurs la démarche adoptée dans plusieurs

pays du monde, à l’exemple de la France qui ne cesse de durcir les sanctions pour les récalcitrants (amendes et prison), malgré que ce confinement soit perçu par plus d’un comme une atteinte à la liberté de circuler. La préservation de la santé publique doit donc primer sur toute autre considération.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email