-- -- -- / -- -- --
Nationale

Alnaft préconise «l’axe stratégique» du partenariat

Alnaft préconise «l’axe stratégique» du partenariat

Le partenariat avec des compagnies étrangères constitue un « axe stratégique » pour développer les domaines minier et des hydrocarbures en Algérie, a affirmé hier à Oran le président de l’Agence nationale pour la valorisation des ressources hydrocarbures (ALNAFT), Sid Ali Betata.

S’exprimant à l’ouverture de la 7e édition de la conférence internationale sur l’industrie pétrolière et gazière dans la région nord-africaine (NAPEC), M. Betata a indiqué que « le partenariat avec des compagnies internationales constitue la voie appropriée pour mettre en commun nos efforts autour d’un même objectif, celui de mettre en évidence les réserves des hydrocarbures, les développer et les exploiter dans l’intérêt de l’ensemble des parties ».

L’Algérie, a-t-il dit, « jouit d’une grande expérience qui est capitalisée et que nous souhaitons continuer à conforter. Pour preuve, les multiples exemples de réussite attestent de la pertinence de la démarche adoptée depuis trois décennies et qui inscrit dans la durée l’engagement de nos partenaires dans des projets qui sont toujours en cours ».

« Grâce au partenariat avec des compagnies pétrolières reconnues pour leur performance, de nouvelles provinces pétrolières sont venues accroître le potentiel en ressources et continueront longtemps à contribuer substentiellement à la production nationale des hydrocarbures », a-t-il poursuivi.

« Le savoir-faire international est venu consolider l’expérience et l’expertise des ingénieurs de la Sonatrach, qui ont adopté notamment de nouvelles pratiques en faveur d’une plus grande performance de l’industrie pétrolière », a encore souligné M. Betata, ajoutant que « le partenariat doit être mutuellement bénéfique, puisque le premier, le domaine minier et pétrolier algérien, est très potentiel et diversifié avec un cadre légal et réglementaire transparent ».

Toutefois, il faut profiter du savoir-faire technique et de la maîtrise technologique dont jouissent les compagnies pétrolières internationales, pour accompagner un transfert aux cadres algériens, a-t-il estimé.

« Les conditions sont réunies pour un partenariat gagnant-gagnant qui s’inscrit dans la durée et qui doit s’accompagner d’un transfert du savoir-faire et de la technologie qui ne cessent de connaître un développement et une évolution permanente », a affirmé le président de ALNAFT.

La politique algérienne de développement du domaine minier et des hydrocarbures consiste, d’une part, à développer des réserves mises en évidence jusqu’à maintenant en vue d’augmenter les capacités de production nationales et, d’autre part, à intensifier l’effort d’exploration pour mettre en évidence de nouvelles découvertes hydrocarbures, a-t-il rappelé.

L’agence ALNAFT exerce des missions et prérogatives définies par la loi 05-07 relative aux hydrocarbures, dans le cadre de la politique énergétique en matière d’hydrocarbures, proposée et mise en œuvre par le ministre de l’Energie après son approbation par l’autorité politique qu’est le Conseil des ministres. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email