-- -- -- / -- -- --
Nationale

Allocation : Plus de 315.000 personnes âgées bénéficiaires

Allocation : Plus de 315.000 personnes âgées bénéficiaires

La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Ghania Eddalia a fait état,ce lundi à Alger, de 315.145 personnes âgées ayant bénéficié de l’Allocation forfaitaire de solidarité (AFS) avec une garantie de la couverture sociale et sanitaire, à savoir 34% d’un total de 962 710 bénéficiaires de ce dispositif en 2018.

Intervenant à l’ouverture des travaux d’une journée d’étude sur les dispositifs sociaux pour la prise en charge des personnes âgées en Algérie, placée sous le thème “ensemble pour garantir une meilleure vieillesse”, la ministre a affirmé que “le nombre des femmes âgées bénéficiaires de l’AFS sur l’ensemble des bénéficiaires s’est élevé à 171 958, soit un taux de 54,6%”.

Le nombre d’interventions sur le terrain des cellules de proximité de solidarité ciblant les personnes âgées souffrant de précarité sanitaire et sociale ou se trouvant en situation difficile s’est établi à 186 148 interventions entre 2017 et 2018.

Mme Eddalia a précisé que lors de la période allant du premier janvier au 30 août de l’année en cours, ces mêmes cellules ont effectué au niveau national des opérations de médiation sociale au profit de 23 800 personnes âgées ayant bénéficié des différentes aides à domicile, outre 33 924 autres, dont 28 735 femmes, bénéficiaires de micro-crédits représentant un montant global de 2,8 milliards DA.

La ministre a fait état, à ce titre, de la préparation, par son département, d’un projet de décret exécutif permettant d’ouvrir la porte des investissements aux opérateurs privés possédant des moyens matériels pour la prise en charge des personnes âgées.

Evoquant l’importance de la généralisation de la carte pour la personne âgée, la ministre a indiqué que “plus de 130.000 cartes ont été distribuées à travers les Directions de l’action social et de la solidarité à travers les wilayas”, soulignant que “614 personnes âgées ont été réinsérées dans leur milieu familial à travers la médiation familiale ou auprès de familles d’accueil” en 2017 et 2018.

Par ailleurs, Mme Eddalia a mis l’accent sur l’impératif de “préserver la dignité et bon traitement de ces personnes âgées par les

descendants ou par les proches”, rappelant, dans ce cadre, les peines prévues par code pénal contre les auteurs d’agression contre la personne âgée, d’autant que l’Islam exhorte au bon traitement des parents”.

Concernant une éventuelle révision de l’AFS qui s’élève à 3.000 DA, Mme Eddalia a précisé que “la personne âgée bénéficie, à l’instar de cette allocation de “dispositifs sociaux et sanitaires et d’autres aides”, soulignant que “la conjoncture financière du pays ne permet pas la révision de cette allocation”.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email