-- -- -- / -- -- --
Nationale

Alioui dénonce la marginalisation de l’UNPA

Alioui dénonce la marginalisation de l’UNPA

La décision récente du gouvernement concernant l’importation de la viande congelée en prévision de l’Aïd El Adha est une option qui ne semble pas plaire au secrétaire général de l’Union nationale des paysans algériens (UNPA), Mohamed Alioui.

Selon le patron de L’UNPA, qui était l’invité ce samedi du forum d’Ech-Chaab, la production nationale de viande, toutes sortes confondues, est suffisante et il n’y a pas lieu de recourir à l’importation pour satisfaire la demande nationale en la matière. Il rappelle à ce titre que le marché de l’ovin propose cette année pas moins de 28 millions de têtes et que plus de 100 points de vente ont été ouverts aux maquignons au niveau de la capitale en vue de faciliter l’acquisition d’un mouton pour les bourses moyennes. Cependant, Alioui s’est contenté de dénoncer le fait que son organisation n’ait pas été concertée dans la prise de certaines décisions, notamment la toute dernière ministère de l’Industrie concernant la collecte des peaux des moutons sacrifiés le jour de l’Aïd dans quelque wilayas pilotes, dont l’objectif est de valoriser cette matière (cuir). L’intervenant a critiqué l’initiative, arguant qu’il faut d’abord commencer par la rentabilisation de la quantité inestimable de laine abandonnée dans plusieurs wilayas du pays. Un état de fait qui dure depuis des années malgré plusieurs appels des éleveurs, précise-t-il.

N’ayant aucun chiffre en sa possession, Alioui a fait dans le « hasard » tout le long de la conférence en tentant de répondre aux questions des journalistes. Depuis le début du forum, l’invité n’a pas cessé de dresser un tableau noir du secteur de l’agriculture sans néanmoins avoir des alternatives à suggérer pour résoudre les problèmes qui accablent un secteur aussi important.

Ce responsable de l’UNPA a évoqué à tort et à travers la question du foncier agricole qui, à ses yeux, fait l’objet d’une campagne d’acharnement visant à le détourner de sa vocation initiale pour réaliser des projets de logements et autres. Il a à cet effet salué les instructions données en juin dernier par le Premier ministre Ahmed Ouyahia et les ministres de l’Intérieur et de la Justice, respectivement Noureddine Bedoui et Tayeb Louh, exhortant les responsables des collectivités locales au respect des terres agricoles et de leur caractère intouchable à quelque fin que ce soit, sauf celle agricole. Il a par ailleurs estimé que la seule solution garantissant une bonne gestion de ces terres est « le système des coopératives » car, ajoute-t-il, l’agriculteur ne peut rien faire tout seul et en étant dissocié des autres acteurs impliqués dans le tissu agricole allant du matériel agricole, en passant par la production jusqu’au réseau de distribution des produits agricoles.

Alioui a abordé superficiellement le problème de l’industrie de transformation agroalimentaire, qui devrait être développée en parallèle des différents compartiments de l’agriculture pour l’accompagner. Le SG de l’UNPA a signalé un retard drastique dans la production nationale de céréales et de lait, souhaitant à ce propos que l’Etat pense à une stratégie promouvant ces deux filières non négligeables à même de diminuer nos importations en la matière, ce qui, enchaîne-t-il, permettra d’assurer une sécurité alimentaire.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email