-- -- -- / -- -- --
Nationale

«Ali Baba» nouvelle production du Théâtre régional Kateb-Yacine

«Ali Baba» nouvelle production du Théâtre régional Kateb-Yacine

« Ali Baba », tel est l’intitulé de la nouvelle production du genre ciné-théâtral du Théâtre régional Kateb-Yacine de Tizi Ouzou. C’est ce qu’a annoncé hier le directeur de cette institution culturelle, Farid Mahiout,
en présence du metteur en scène, Hakim Traïdia et qui n’est pas moins auteur du texte ainsi que l’équipe
de comédiens.

Hakim Traïdia, qui vit actuellement en Hollande, a assuré que selon la feuille de route tracée, la pièce « Ali Baba » sera présentée au public à travers une trentaine de spectacles sur le territoire national, à partir du 24 du mois en cours.

Cette tournée touchera en premier lieu Tizi Ouzou et aussi Constantine. Celle-ci en tant que « Constantine, capitale de la culture arabe année 2015 ». « Ali Baba » est le célèbre conte faisant partie du recueil des « Mille et une nuits ».

Le synopsis de la pièce donne lecture que voici : « Un conteur fait son entrée sur scène et raconte son enfance dans son village natal à travers une image diffusée sur un écran. A fur et à mesure qu’il raconte les faits, les personnages de l’écran, et qui ne sont autres que les habitants du dit village, commencent à bouger, à s’animer pour prendre vie ensuite. Soudain, un personnage d’allure mystérieuse, l’interpelle et l’invite à entrer dans l’écran et lui révèle son identité.

Il se nomme « Kh’yal Elil (l’ombre de la nuit) » ; l’homme des contes !!? Un intermédiaire entre la fantaisie et le néant, entre les villageois, en chair et en os, et ceux du fantastique, entre le conte et le réel.

Il confie au conteur la mission d’aller chercher les personnages du fantastique qui, dès lors commencent à quitter le village afin de les rassembler. La formule magique n’est autre que « Kan Ya Makane ». Une fois la formule magique prononcée, le conteur se retrouve dans son village natal et tous les villageois lui viennent en aide. Ensemble, ils feront un voyage plein d’aventures.

De fil en aiguille, le conteur devient lui-même Ali Baba et ainsi, le conte prend forme dans toute sa théâtralité où l’on croise Sindbad le marin, Djeha, M’kidech, Loundja la fille de l’ogresse, Aladin et tant d’autres personnages.

A la fin, tous les personnages retournent au village. Le conteur les revoit sur l’écran et parmi eux figure Kh’yal Elil. Quand on découvre son visage, l’on constate qu’il n’est qu’un enfant ». Hakim Traïdia a déclaré que cette production est destinée aux enfants, mais il n’en demeure pas moins que « même les adultes peuvent s’y retrouver dès lors que derrière chaque adulte se cache encore une âme d’enfant ».

Notons aussi qu’à l’occasion de ce face-à-face avec la presse, le réalisateur d’« Ali Baba » a plaidé la cause de l’enfant algérien et de ce fait, insisté à ce que les parents accompagnent leur progéniture dans la découverte de l’aventure culturelle. « L’enfant constitue réellement l’universalité », a résumé Hakim Traïdia.

A notre question de savoir s’il milite pour l’introduction de l’apprentissage des métiers théâtraux et cinématographiques dans nos universités, comme c’est le cas depuis longtemps ailleurs, particulièrement aux USA, Hakim Traïdia a répondu par l’affirmative.

Pour sa part, Aïssa Moulefera, présent à ce rendez-vous et dont le rôle dans la pièce « Ali Baba » a porté sur la traduction et la dramaturgie, n’a pas caché sa frustration devant la politique culturelle menée jusqu’à maintenant en Algérie.

« Si chaque wilaya de notre pays possède son propre théâtre régional, il n’en demeure pas moins que rares sont les institutions culturelles qui s’acquittent convenablement de leur mission », souligne-t-il avant de plaider pour la révision du système de gestion des institutions culturelles algériennes ; révision qui accordera la primauté à la production purement culturelle et non à la gestion administrative comme c’est le cas jusqu’à présent dans bon nombre d’institutions culturelles.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email