-- -- -- / -- -- --
Nationale

Algérie Télécom investit massivement dans le réseau de fibre optique

Algérie Télécom investit massivement dans le réseau de fibre optique

L’opérateur public des télécommunications, Algérie Télécom, se prépare activement à l’introduction de la fibre-to-the-home (FTTH) pour arriver à une qualité de service digne de son rang d’opérateur historique.

« Algérie Télécom active le déploiement de la fibre optique à travers le vaste territoire national, afin de préparer le terrain pour l’arrivée de la fibre-to-the-home et d’améliorer ainsi la qualité du service et répondre à la demande croissante du marché », a déclaré son président-directeur général, Azouaou Mehmel, dans un entretien au cabinet d’intelligence économique et de conseil, Oxford Business Group (OBG).

« Investir massivement dans un réseau de transmission à fibre optique est l’une des priorités des plans nationaux pour la modernisation et l’extension de l’infrastructure des télécommunications de l’Algérie », a tenu à souligner M. Mehmel.

Il a ajouté : « Le premier réseau de fibre optique a été déployé à la fin des années 1980, mais nous sommes maintenant dans un stade plus avancé dans le plan d’architecture de la FTTX avec plus de 64 000 km de câbles déjà déployés. Pour atteindre notre objectif, l’Algérie espère installer 10 000 à 15 000 km de câbles à fibres optiques par an. En termes d’investissement global, nous avons prévu 418,5 millions d’euros en 2015 contre 256 millions en 2014. »

Le PDG d’Algérie Télécom a expliqué, dans l’entretien accordé à OBG, que la modernisation de l’infrastructure des télécommunications de l’Algérie se traduit aussi par la généralisation de la technologie MSAN (Multi Service Access Node), l’extension de la 4G LTE, l’augmentation de la capacité de la bande passante internationale (400 Gbps) et le remplacement des câbles en cuivre, qui sont souvent objet de vols.

Les réformes, a-t-il ajouté, consistent à installer des nœuds d’accès multiservices reliant les clients à une plate-forme unique offrant télécommunications et services Internet.

« Cela signifie remplacer les anciennes unités qui sont en fin de vie, et déployer de nouvelles unités pour offrir à tous nos clients le même niveau de service », a t-il assuré. Le patron d’Algérie Télécom prévoit que les anciens équipements seront totalement remplacés d’ici à la fin de 2016.

La 3G n’a eu aucun effet sur le fixe

Par ailleurs, M. Mehmel estime que l’expansion des services mobiles en Algérie n’implique en aucun cas la fin des services fixes, et remarque que le lancement de la 3G dans le pays n’a pas eu cet effet. « L’amélioration d’un service ne se fait pas nécessairement au détriment d’un autre et la preuve, après le lancement de la 3G, la pression s’est au contraire accentuée sur l’ADSL », a déclaré M. Mehmel, ajoutant que « l’Algérie a consenti d’importants investissements pour couvrir les citoyens à l’échelle nationale ».

D’autres sujets relatifs au développement de l’opérateur historique ont été abordés dans cet entretien qui sera publié dans son intégralité dans « The Report : Algeria 2015 », l’édition du dixième anniversaire d’OBG en Algérie, qui aborde l’activité économique ainsi que les opportunités d’investissement dans notre pays. Sur le sujet objet de l’entretien avec le PDG de l’opérateur historique, Oxford Business Group estime que le développement de l’infrastructure des télécommunications en Algérie s’accélère. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email