-- -- -- / -- -- --
Sports

Algérie -Tanzanie (act 2): Tchaker attend ses artistes «Brahimi et Boudebouz»

Algérie -Tanzanie (act 2): Tchaker attend  ses artistes «Brahimi et Boudebouz»

En réagissant très vite à une déroute qui commençait à prendre forme et que personne n’avait imaginé un instant devant une sélection classée au 135e rang, les Verts ont montré qu’ils avaient du caractère et que le groupe était apte à tout moment à relever le défi.

Les Fennecs qui s’attendaient à une mission très difficile à Dar Es-Salam face à la Tanzanie pour le compte du match aller des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018, ne s’attendaient guère à être secoués de la sorte. 

Il a fallu un bon coaching de Christian Gourcuff, comme l’a si bien reconnu le boss Mohamed Raouraoua après le match, pour que les Verts retrouvent leurs marques sur une pelouse peu praticable et daignent enfin réagir aux assauts incessants de ce diable de Samata et Ulimwengu. 

Ces deux-là ont vraiment donné le tournis à la défense algérienne et il faudrait rester vigilant avec eux voire les surveiller comme du lait sur le feu à Blida jusqu’ à la dernière minute.

Au-delà du résultat plutôt rassurant avant le match retour à Blida demain, cette réaction des joueurs qui n’ont pas tardé à reprendre confiance et ce malgré une nette domination des Tanzaniens et ont su aussi mettre au placard des oubliettes et cette pression terrible qui reposait sur eux surtout après les critiques ramassées au lendemain de la défaite contre la Guinée et la victoire étriquée et peu convaincante contre le Sénégal au stade du 05-Juillet à Alger le mois dernier.

De l’avis de tous les spécialistes, El-Kheddra a produit sa plus mauvaise rencontre samedi à Dar Es Salem. N’eut été la baraka et le brio du gardien de but M’bolhi, la note aurait été plus salée, pour les Fennecs dévorés en première mi-temps par les Taifas et surtout malmenés sur toute la surface du terrain.

Dans la défense Algérienne Samedi, le coach se doit de trouver la meilleur solution pour composer sa paire centrale ou Mandi à cour physiquement et Medjani trop long dans ses interventions n’inspira pas confiance. Juste devant l tour centrale des Verts Taïder et Guedioura, n’ont pas remplis convenablement leur mission de couverture et de récupération. Le second manquait visiblement de temps de jeu. 

Devant la sélection nationale a visiblement souffert de l’absence d’un véritable patron qui sait garder le ballon et accélérer quand il le faut comme le fait si bien Brahimi. L’ombre de Feghouli sur le flanc droit du milieu de terrain algérien a plané même si Ryad Mahrez a tenté le diable et réussit quand même à mettre Slimani sur orbite pour remettre les pendules à l’heure.

Malgré son abattage et sa vision de jeu comme il l’a si bien réussi sur le premier but en servant Slimani une balle sur un plateau d’argent, Mesloub aura été l’une des rares satisfactions dans cette partie du terrain. Bentaleb incorporé en seconde mi-temps à la place du maillon faible de l’équipe Belfodil , a montre qu’il restait une pièce maîtresse dans l’échiquier de Gourcuff. 

Les Verts ont souffert d’une pelouse mal entretenue, des conditions climatiques de la supériorité ce jour là de l’adversaire et surtout de l’absence manifeste de cohésion dans le jeu. Et là, on ne peut pas nier que les absences de Brahimi, Feghouli et Soudani ont pesé lourd sur le jeu de la sélection.

Que Dieu fasse que les deux premiers cités et Boudebouz soient au rendez-vous demain à Blida pour faire le job au grand bonheur de tout un public qui sera derrière eux pour faire tonner de nouveau les « one, two, tree viva l’Algérie ». La sélection algérienne de football qui a regagné Alger dimanche tôt dans la matinée, a effectué dans l’ après-midi une séance d’entraînement au centre technique national de Sidi Moussa en vue de la seconde manche prévue mardi au stade Mustapha-Tchaker de Blida (19h15). 

Le coach Christian Gourcuff devrait normalement compter sur les services de Brahimi, Boudebouz et Mesbah qui ont repris du service avec leurs camarades à Sidi Moussa . Une autre séance est prévue ce matin au stade de Blida. Le match retour sera dirigé par l’arbitre camerounais Alioum Néant qui sera assisté de ses compatriotes Menkouande Evarist et Noupue Nguegoue.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email