Algérie-Russie: Signature prochaine d’un accord de partenariat stratégique approfondi (ambassadeur) – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Algérie-Russie: Signature prochaine d’un accord de partenariat stratégique approfondi (ambassadeur)

Algérie-Russie:  Signature prochaine d’un accord de partenariat stratégique approfondi (ambassadeur)

L’Algérie et la Fédération de Russie devront signer prochainement un accord de partenariat stratégique approfondi servant de « nouveau jalon » dans les relations historiques entre les deux pays, a fait savoir ce jeudi 8 septembre l’ambassadeur Valerian Shuvaev.

Lors d’une conférence de presse organisée au siège de l’ambassade russe à Alger, M. Shuvaev a expliqué que cet accord qui a été peaufiné depuis plusieurs mois par les autorités des deux pays est censé élever le niveau de coopération entre Alger et Moscou au rang de «partenariat stratégique approfondi », assurant par la même occasion que les deux parties œuvrent d’arrache-pied pour la préparation des termes d’un accord à la hauteur des aspirations des deux dirigeants, algérien et russe.

L’accord de partenariat stratégique approfondi sera signé, selon toute vraisemblance, avant la fin de l’année en cours, lors de la visite officielle du président de la République Abdelmadjid Tebboune à Moscou.

S’agissant de l’adhésion de l’Algérie aux BRICS, l’ambassadeur russe a souligné que son pays y est favorable, « ainsi que les autres pays membres », à ce que l’une des grandes puissances africaines » rejoigne ce club d’économies émergentes formé du Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud. Il a tout de même précisé que l’étude de candidature et les démarches d’adhésion peuvent prendre du temps, car c’est « une première depuis la création de ce groupe ».

Le diplomate russe a également révélé que le président Vladimir Poutine a reçu de son homologue algérien la lettre d’adhésion aux BRICS, « qu’il a d’ailleurs accepté », a-t-il dit, ajoutant que son pays soutient cette demande et œuvrera à ce que son « allié traditionnel » soit membre de ce puissant club économique.

Concernant le dossier de la coopération bilatérale, le nouveau chef de la représentation diplomatique russe en Algérie, qui a annoncé dans la foulée la tenue, fin septembre à Alger, de la 10è session de la commission mixte intergouvernementale algéro-russe économique et commerciale, scientifique et culturelle, a estimé que les relations commerciales entre les deux pays ont de bonnes perspectives de développement et de diversification.

« Même si la coopération militaire et technique représente le plus gros des échanges, l’Algérie et la Russie œuvrent ensemble, à haut niveau, à booster, élargir et à diversifier la coopération dans tous les domaines, y compris la recherche scientifique et technologique », a souligné le diplomate russe qui est arrivé à Alger au début du mois d’août dernier.

Gaz algérien vers l’Europe

Au sujet de l’augmentation des livraisons du gaz algérien vers les pays européens sur toile de fond de la crise en Ukraine qui a déstabilisé le marché gazier et pétrolier, M. Shuvaev  a assuré que son pays « comprend parfaitement »  que l’Algérie œuvre pour assurer ses intérêts économiques et que cela « ne dérange nullement Moscou ».

« Nos partenaires ont le droit de profiter de la hausse des prix du gaz»,  tout en assurant que la Russie  « ne s’effondra pas en arrêtant l’exportation de gaz vers l’Europe », mais elle s’adapte à la nouvelle situation et réorganise ses priorités, « même si cela nécessite des mesures et du temps ».

Il convient de rappeler que le géant gazier russe Gazprom avait annoncé, début septembre courant, que l gazoducgazoduc Un gazoduc est une canalisation destinée au transport de matières gazeuses sous pression, la plupart du temps des hydrocarbures. Selon leur nature d'usage, les gazoducs peuvent être classés en trois familles principales : 1- gazoducs de collecte, ramenant le gaz sorti des gisements ou des stockages souterrains vers des sites de traitement. 2- gazoduc de transport ou de transit, acheminant sous haute pression le gaz traité (déshydraté, désulfuré, ...) aux portes des zones urbaines ou des sites industriels de consommation 3- gazoducs de distribution, répartissant le gaz à basse pression au plus près des consommateurs domestiques ou des petites industries. Nord Stream qui alimente l’Europe et qui devait reprendre du service samedi dernier après une interruption de trois jours pour des opérations de maintenance, serait finalement « complètement » arrêté, jusqu’à la réparation d’une turbine, sans préciser une date pour la reprise.

Par ailleurs, et concernant la présence de la Russie en Afrique, notamment dans les pays du Sahel, M. Shuvaev a précisé qu’elle entre dans le cadre de la coopération bilatérale avec ces pays, afin d’apporter le soutien nécessaire aux gouvernements et surtout aux populations locales, tout en soulignant le cadre légal de cette présence.

« Contrairement aux anciennes puissances coloniales, la présence russe dans les pays africains intervient suite à la demande des gouvernements légitimes, qui sont rassurés que le problème de l’ingérence dans leurs affaires internes ne se posera jamais avec le partenaire russe», a-t-il dit, ajoutant que la Russie travaille avec ses partenaires en Afrique pour  garantir la stabilité et le développement du continent.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email