-- -- -- / -- -- --
Nationale

Algerie-Qatar: un complexe sidérurgique le 25 mars à Bellara

Algerie-Qatar: un complexe sidérurgique le 25 mars à Bellara

L’Algérie et le Qatar entameront les travaux de construction du complexe sidérurgique dans la zone industrielle de Bellara vers la fin du mois de mars, selon le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdessalem Bouchouareb.

« La pose de la première pierre de ce complexe sidérurgique est prévue le 25 mars prochain, à l’occasion de la prochaine visite en Algérie du Premier ministre qatari, Cheikh Abdallah Ben Nasser Ben Khalifa Al-Thani », a-t-il déclaré hier à Alger à l’issue de la rencontre algéro-qatarie qu’il a coprésidée avec le vice-ministre qatari de la Coopération internationale, Mohamed Benjassem Al Thani.

Le ministre a également annoncé deux accords avec le Qatar pour l’exploitation du phosphate à Oued El kabrit et Hadjr El Soud, deux sites situés respectivement à Souk Ahras et Skikda.

« L’étude pour la concrétisation de ce projet est à un stade avancé. Elle devrait être finalisée en juillet prochain, ce qui nous permettra de déterminer le capital à mobiliser pour lancer la joint-venture », a-t-il dit, avant d’ajouter que ce projet « important » pour la fabrication d’engrais va contribuer au développement de l’agriculture et à l’exportation des produits chimiques.

Le ministre est revenu sur le complexe de Bellara, en expliquant que les deux partenaires ont démarré avec un investissement initial de 10 millions de dollars mais que le capital social de la société sera déterminé lors du conseil d’administration de l’usine, qui se réunira le 25 février.

La production de cette future usine, estimée à 2 millions de tonnes, est destinée dans un premier temps à satisfaire les besoins du marché local qui devrait augmenter davantage avec le plan quinquennal 2015-2019. Mais le ministre n’a pas écarté la possibilité pour l’usine d’exporter de l’acier à l’horizon 2019 lorsqu’elle aura doublé sa production. Il a assuré qu’un tel projet permettra de relancer le développement socioéconomique de la région avec la création de plus de 1 500 postes d’emploi directs.

Pour sa part, le vice-ministre qatari de la Coopération internationale, Mohamed Benjassem Al Thani, a exprimé la volonté de son pays de multiplier les échanges et les relations économiques entre les deux pays dans le secteur de l’énergie et pétrolier, notamment, ainsi que dans le domaine minier. « A travers nos investissements, nous ciblons d’abord le marché local afin de permettre à l’Algérie de réaliser son autosuffisance et de diminuer ainsi ses importations en produits de construction.

Toutefois, nous avons des projets à l’avenir pour les marchés extérieurs », a-t-il expliqué. Les deux parties ont évoqué, pour la première fois, la possibilité d’un partenariat pour l’exploration de mines d’or en Algérie, mais sans préciser les sites ciblés ni la date du lancement des travaux d’exploration.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email