Algérie-Qatar : Signature d'un mémorandum d'entente dans le domaine juridique – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Algérie-Qatar : Signature d’un mémorandum d’entente dans le domaine juridique

Algérie-Qatar : Signature d’un mémorandum d’entente dans le domaine juridique

Un mémorandum d’entente pour la coopération juridique a été signé, lundi à Alger, entre l’Algérie et le Qatar, dans le cadre du renforcement des relations de coopération bilatérale dans le domaine juridique et la promotion de l’action judiciaire dans les deux pays.

Le mémorandum a été signé du côté algérien par le ministre de la Justice, garde des sceaux, Abderrachid Tabi et du côté qatari par son homologue Messaoud Ben Mohamed el Amiri.

A l’issue de la cérémonie de signature, M. Tabi a déclaré que «l’efficacité de l’action judiciaire passe inévitablement par l’ouverture sur les expériences internationales, d’où la signature de cet accord qui se veut un jalon important qui vient s’ajouter à une série d’accords signés entre l’Algérie et le Qatar.

Il a ajouté que «ce mécanisme juridique institutionnel favorisera l’échange entre les corps des magistrats des deux pays, concernant notamment les pratiques idoines visant à améliorer leur formation pour concrétiser les valeurs de justice et la souveraineté de la loi, au mieux des intérêts des citoyens des deux pays».

Tabi a souligné, en outre, que ce document « marquera un nouveau départ, en sus d’insuffler une nouvelle dynamique à la coopération entre les ministères de la Justice des deux pays et qui profitera notamment aux avocats, aux experts judiciaires et aux centres de recherches et écoles de formation des magistrats».

Le ministre a également mis en avant «l’importance du mécanisme d’activation des dispositions du mémorandum qui prévoient l’élaboration de programmes annuels dans divers domaines.

Tabi a évoqué «les relations historiques exceptionnelles unissant les peuples algérien et qatari, ajoutant «qu’il s’agit de relations profondes consolidées par des décennies de coopération entre les dirigeants des deux pays frères».

Après avoir rappelé « le soutien de l’Etat du Qatar à la lutte du peuple algérien et à sa Glorieuse guerre de libération, un soutien qui se poursuit à nos jours et qui reflète les relations de fraternité entre les deux peuples ainsi que la confiance mutuelle entre les deux Etats », M. Tabi a affirmé que ces relations « ont été renforcées et consolidées par un échange de visites entre les dirigeants des deux pays, tout en oeuvrant à leur promotion dans tous les domaines ».

Il a souligné, en outre, « la spécificité de la relation entre l’Algérie et le Qatar, sachant que les deux pays comptent parmi les pays exportateurs de gaz naturel dans le monde, et sont des Etats pivots au sein de la Ligue arabe et dans la région du monde arabe, et partagent les mêmes positions sur nombre de questions ».

Ce mémorandum intervient alors que le secteur de la justice en Algérie connaît des réformes qui traduisent clairement les aspirations du peuple algérien, des réformes issues de la Constitution initiée par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, en 2020 et qui a été cautionnée par les Algériens, a poursuivi le ministre, ajoutant que cette constitution prévoit des dispositions sans précédent qui consacre l’indépendance du pourvoir judiciaire ce qui est à même de rétablir la confiance du citoyen en la justice de son pays.

Pour sa part, le ministre qatari de la Justice, Masoud Bin Mohammed Al Ameri, a rappelé que son pays « partageait avec l’Algérie des valeurs nobles en matière de justice et oeuvrent à consacrer les principes de l’Etat de droit et d’institutions ».

Il a indiqué que sa visite en Algérie et sa rencontre avec son homologue M. Tabi, « vient consolider le riche parcours de coopération bilatérale dans les domaines judiciaire et juridique », soulignant que la signature du mémorandum d’entente constitue « un pas important » dans la coopération entre les deux pays et « augure de perspectives prometteuses pour le partenariat stratégique dont les assises ont été jetées par son altesse l’émir de l’Etat du Qatar, Cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani et son frère le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune ».

Le ministre qatari a en outre indiqué que « ce mémorandum ouvrira de nouvelles perspectives dans le cadre des aspirations communes et des orientations des dirigeants des deux pays ».

Le mémorandum d’entente juridique signé entre l’Algérie et le Qatar prévoit, outre le préambule, une vingtaine d’articles portant sur l’échange d’expériences et d’expertises dans divers domaines juridiques pour la promotion de la formation notamment en matière d’élaboration de projets de conventions et de mémorandums d’entente.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email